Actualités Industrie

12 400 emplois détruits au mois de juillet

, par Marie Roques

Selon les derniers chiffres publiés par ADP, l’impact de la crise sanitaire continue de se faire lourdement sentir sur l’emploi.

 

Alors que la rentrée de septembre promet d’être décisive pour de nombreuses entreprises, la disparition d’emplois s’est poursuivie cet été. C’est, du moins, ce que nous apprennent les derniers chiffres issus du Rapport national sur l’emploi en France conduit par ADP. Au total, 12 400 emplois ont disparu durant le mois de juillet.
« Les chiffres de juillet continuent de montrer le fort impact de la Covid-19 sur l’emploi en France, a confirmé Ahu Yildirmaz, vice-présidente et co-directrice de l’Institut de Recherche d’ADP. Si tous les secteurs sont impactés, c’est le commerce, les services aux entreprises et la fabrication industrielle qui ont principalement perdu des emplois. »

Plus précisément, le commerce de détail et de gros perd 2 579 emplois en juillet après avoir chuté de 3 641 emplois en juin. Le secteur se portait bien avant la crise et affichait pourtant des prévisions de créations d’emploi positives, selon ADP.

A lire aussi : 500 000 emplois ont été détruits entre janvier et avril

Tous les secteurs sont touchés

L’emploi dans les services professionnels, qui regroupent l’administration, les services aux entreprises et les secteurs technologiques, recule de 2 211 postes en juillet après avoir connu une perte conséquente de 2 621 emplois le mois précédent. Les services aux entreprises ont été en croissance pendant une longue période. Ce secteur est désormais aussi touché pour le 5e mois consécutif.

ADP nous apprend également que l’emploi dans le secteur de l’industrie manufacturière chute de 1 437 postes, après avoir reculé de 1 840 en juin. Le secteur des transports et de la logistique perd, quant à lui, 331 emplois en juillet après un recul de 355 en juin. Ce domaine a stagné en 2019 et même si ADP anticipait un démarrage, il est probable que le ralentissement va se poursuivre en 2020 à cause des conséquences de la crise et des mesures prises.

Enfin, les services financiers, d’intermédiation financière et de l’assurance perdent 385 emplois en juillet, après une chute de 548 postes en juin.

Avatar

Marie Roques


Sur le même thème