Actualités Work,Process,In,Metallurgical,Engineering,At,Manufactory,Of,Steel,Plant

Emploi dans l’industrie : les activités et les régions porteuses en 2021

, par Fabien Soyez

L’industrie ne connaît pas la crise et ses entreprises continuent de recruter en 2021. Particulièrement dans certains sous-secteurs, et dans une poignée de régions.

La dernière enquête BMO (Besoins en main d’oeuvre) de Pôle emploi permet de connaître les débouchés en 2021 dans l’industrie. Avec 218 280 projets, ce secteur représente 8 % des besoins en main d’œuvre des entreprises de France métropolitaine. 80 % des postes proposés sont non-saisonniers, et 47 % des projets sont considérés comme “difficiles”.

7 régions sortent du lot et seront particulièrement pourvoyeuses d’emploi dans l’industrie : Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, Hauts-de-France, Île-de-France, Grand-Est et Bretagne. Particulièrement dans l’industrie agroalimentaire, l’énergie et la gestion des déchets, l’industrie manufacturière, la métallurgie, l’industrie chimique / pharmaceutique, et le textile.

Les 5 métiers les plus recherchés dans ces 7 régions sont ceux d’ouvriers (qualifiés ou non) de l’agro-alimentaire, de techniciens de la maintenance et de l’environnement, d’ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets, d’ouvrier (non qualifiés) de l’emballage / manutentionnaires, et d’ouvriers (non qualifiés) dans la métallerie.

 

Industrie agroalimentaire

Dans l’agroalimentaire, ce sont la Nouvelle Aquitaine, la Bretagne, l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Pays de la Loire qui représentent les plus gros débouchés. Ces 4 régions étant celles où les entreprises qui recrutent dans l’industrie en général, ont déclaré le plus de difficultés à recruter (entre 48 et 58 % au sein de leurs projets). Ensemble, elles devraient embaucher plus de 40 000 personnes. Notamment 17 880 ouvriers non qualifiés et 2 500 qualifiés. Les villes à cibler sont Bordeaux, Pau, Rennes, Brest, Lyon, Grenoble et Nantes.

 

Industries extractives, énergie & gestion des déchets

Dans le domaine des industries extractives, de l’énergie et de la gestion des déchets, l’Île-de-France prend la tête des régions qui recruteront le plus en 2021, avec 5 310 projets. Viennent ensuite l’Auvergne-Rhône-Alpes, les Hauts-de-France et la Nouvelle Aquitaine, qui devraient offrir, ensemble, plus de 6 700 postes. Dont 2 800 d’ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets, et 3 000 de techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement. Parmi les villes les plus porteuses dans ce secteur très spécifique : Lyon, Grenoble, Bordeaux, Limoges, Lille, Paris, mais aussi le Plateau de Saclay (Yvelines, Essonne) et Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne).

 

Métallurgie et produits métalliques

Concernant la métallurgie, 4 régions se détachent : l’Auvergne-Rhône-Alpes, les Pays de la Loire, Grand Est et les Hauts-de-France. Au total, elles projettent de recruter 9 810 personnes. Notamment 2 050 ouvriers (non qualifiés) “travaillant par enlèvement ou formage de métal”, à Grenoble, Amiens, Valenciennes et Beauvais. Ainsi que 2 800 ouvriers (non qualifiés) dans la métallurgie, la serrurerie et le montage (à Lyon, Saint-Etienne, Nantes, Saint-Nazaire), . La région Grand Est (Strasbourg, Mulhouse) projette en outre de recruter 1 270 ouvriers (non qualifiés) en métallurgie, céramique et matériaux de construction.

 

Industrie chimique / pharmaceutique

Les recrutements dans l’industrie chimique et pharmaceutique seront concentrés dans trois régions. Là encore, on retrouve l’Auvergne-Rhône-Alpes, avec 1 770 projets. Mais aussi l’Île-de-France et les Hauts-de-France, qui embaucheront ensemble 2 380 personnes. On retrouve ensuite la Nouvelle Aquitaine et Grand Est, avec 1 730 projets de recrutement.

Il devrait y avoir de la place pour plus de 3 000 ouvriers (non qualifiés) des industries chimiques et plastiques à Lyon, Saint-Etienne, Paris, Bordeaux, Lille, Calais, Amiens, Dunkerque ou encore Strasbourg et Mulhouse. Ainsi que dans le Plateau de Saclay (Yvelines, Essonne).

L’Île-de-France se démarque par ailleurs, en recrutant également 900 ingénieurs et cadres d’étude / R&D. En effet, force est de constater que la majorité des postes offerts dans l’industrie en 2021 sont destinés à des ouvriers (qualifiés / non qualifiés). Les fonctions d’encadrement, tous sous-secteurs confondus, seront concentrées à Paris et dans la région parisienne (2 920), ainsi qu’à Lyon (2 880).

 

Industrie manufacturière et textile

Concernant les industries manufacturières et textiles, deux régions seront les principales pourvoyeuses d’emplois : l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Île-de-France (5 640 projets dans la manufacture, 2 460 dans le textile). Viennent ensuite les Hauts-de-France, Grand Est et la Nouvelle Aquitaine. À Bordeaux, Limoges, Strasbourg, Mulhouse, Lille-Roubaix-Tourcoing, Béthune, Paris, Saint-Etienne et Grenoble, on devrait notamment rechercher plus de 5 000 ouvriers (non qualifiés) de l’emballage / manutentionnaires, ainsi que plus de 1 200 cadres – ingénieurs de fabrication / production.

 

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez


Sur le même thème