Actualités changer emploi

La rémunération au cœur des envies de changements professionnels des Français

, par Marie Roques

Selon Monster, 35 % des Français envisagent de changer d’emploi avant la période estivale. Un chiffre très élevé, selon la plate-forme de recherche d’emplois.

 

Monster a interrogé les Français sur leurs attentes vis-à-vis de leur employeur. Il en ressort en premier lieu que 35 % d’entre eux souhaitent changer d’emploi cette année, dont plus de la moitié (59 %) avant l’été. L’enquête nous apprend également que parmi les 35 % des répondants qui envisagent un changement d’emploi, la rémunération s’impose comme la première motivation (26 %). Viennent ensuite, le temps de transport réduit et la volonté de changer de carrière. Ainsi, la plupart des personnes interrogées estiment être injustement payées (63 %). Un sentiment qui a d’ailleurs poussé 38 % des salariés à changer d’emploi par le passé.
L’enquête nous apprend aussi que 72 % des personnes interrogées se déclarent à l’aise dans l’exercice de négociation de rémunération avec une facilité plus marquée chez les hommes que chez les femmes. 46 % sont prêts à refuser une offre s’ils considèrent que le salaire n’est pas à la hauteur de leurs attentes. À l’inverse, 38 % sont susceptibles d’accepter un poste en deçà de leurs aspirations salariales par manque de choix ou en raison d’une période d’inactivité.

 

Manque de considération

Une fois embauché, 85 % des salariés interrogés regrettent un manque de transparence dans le calcul de leur salaire et 39 % voient persister un écart de rémunération entre les sexes en faveur des hommes. Parmi les autres raisons qui poussent les Français à envisager un changement figure également les questions d’épanouissement et de qualité de vie au travail.
“59 % des Français pensent à changer de travail d’ici cet été, c’est un chiffre très fort !”, rappelle Romain Giunta, responsable éditorial de Monster. “Les managers ne doivent cependant pas se limiter à la question de la rémunération bien qu’importante, pour retenir leurs talents. Les Français ont besoin d’être davantage pris en compte et impliqués dans leur entreprise pour s’épanouir professionnellement”, conclut Romain Giunta.

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème