Actualités chomage_handicap

Le nombre de chômeurs handicapés passe sous la barre des 500 000

, par Fabien Soyez

Après 12 années de hausse, le nombre de demandeurs d’emploi handicapés diminue. Il a chuté de 3,9 % en 2019, pour passer sous la barre des 500 000 personnes.

Le chômage des personnes en situation de handicap a reculé en 2019, pour s’établir à 16 %, selon les données de Pôle emploi dévoilées par le secrétariat d’État au handicap.

Si le taux de chômage des personnes handicapées reste deux fois plus élevé que celui de la population active en général, il a davantage baissé (- 3,9 %) que celui de l’ensemble de la population (- 3,2 %).

Depuis 12 ans, le nombre de demandeurs d’emploi handicapés ne cessait d’augmenter . Fin 2018, il avait atteint le niveau record de 515 531 (2,5 fois plus que fin 2007). La courbe s’était finalement inversée, avec une légère baisse des effectifs, de 1,1 % entre juin 2018 et juin 2019. Les chiffres de Pôle emploi confirment l’embellie pour les travailleurs en situation de handicap. Leur nombre est ainsi repassé en dessous du seuil des 500 000 personnes, pour s’établir exactement à 495 676 fin 2019.
 

Les personnes handicapées sont davantage formées

L’amélioration du marché de l’emploi pour les personnes handicapées est liée au recul général du taux de chômage, qui s’établissait à 8,1 % fin 2019 (son plus bas niveau depuis 2008). Mais également à la forte progression (+ 15 %) du nombre d’entrées en formation des personnes en situation de handicap, dont le défaut de qualification est un frein majeur à la reprise d’un emploi. En effet, 36 % seulement des chômeurs handicapés ont un niveau équivalent ou supérieur au bac, contre 53 % pour l’ensemble de la population).

“La progression de 15 % des entrées en formation des personnes en situation de handicap qui confirme la dynamique de montée en qualification soutenue notamment par l’effort financier attaché au Plan d’investissement dans les compétences (PIC)”, note Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. Le PIC, lancé courant 2018, visait à former et accompagner, sur 5 ans, 1 million de chômeurs et un million de jeunes, pas ou peu qualifiés. Les travailleurs handicapés faisant partie des publics prioritaires.

À LIRE AUSSI : Reconversion : Doit-on parler de son handicap ?

Pour le gouvernement, cette amélioration conforte la stratégie déployée depuis deux ans qui doit permettre “d’accélérer le mouvement”, avec plus d’entrées en formation, un doublement des apprentis handicapés, un accès simplifié à l’information, une mobilisation importante des employeurs, et un “accompagnement fluidifié des parcours, grâce notamment au développement des opportunités d’emploi” dans le secteur adapté.

“Les premiers effets de la stratégie emploi engagée par le gouvernement se font sentir. Mais nous allons accélérer la dynamique, en continuant notamment à développer l’apprentissage chez les jeunes en situation de handicap, afin de les amener vers un emploi durable”, conclut Sophie Cluzel.

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires