Marché de l'emploi restauration

Recrutement : les entreprises prévoient 150 000 embauches en plus par rapport à 2016

, par Innocentia Agbe

Quels sont les secteurs qui prévoient de recruter le plus ? Dans quelles villes ? C’est notamment à ces questions que permet de répondre l’enquête Besoins en main-d’œuvre (BMO) de Pôle emploi. La version 2017 vient d’être révélée par l’organisme : les projets de recrutement sont en hausse de 8,2 % par rapport à 2016. Une très bonne nouvelle.

 

Chaque année, Pôle emploi interroge les entreprises sur leurs projets de recrutement. Pour 2017, tous les secteurs sont concernés par l’augmentation des intentions d’embauche par rapport à 2016, pour un total de 150 000 projets supplémentaires. Mais qui concernent-ils plus particulièrement ?

 

Les services en tête

On suit le tissu économique de la France”, expliquait ce matin 19 avril un responsable de Pôle emploi lors de la présentation des résultats de l’enquête BMO, concernant les secteurs qui prévoient le plus d’embauches en 2017. Ainsi, 40 % sont concentrées dans le domaine des services aux particuliers. À l’intérieur de ce segment, on retrouve notamment l’hébergement/ restauration (32 %) et la santé/ action sociale (29 %). L’autre grand domaine qui prévoit de recruter concerne les services aux entreprises (58 % pour les services scientifiques, administratif et soutien, 16 % pour l’information/ communication ou encore 15 % pour les transports/ entreposage).

 

Ciblez les petites sociétés

Autre enseignement intéressant pour les personnes en recherche d’emploi, une forte hausse des projets de recrutement émane de très petits établissements (+ 14 % dans ceux de 1 à 4 salariés). De plus, les très petites entreprises (moins de 10 salariés) comptent près de 46 % des projets. Ne les oubliez pas dans vos recherches !

 

Des emplois plus stables

Du côté des régions, ce sont sans surprise les grandes métropoles qui concentrent les plus forts taux de projets. À cela s’ajoute les secteurs touristiques : l’arc Atlantique et le Sud-Est notamment. Enfin, cette année, 58 % des intentions d’embauche concernent des emplois en CDI ou de six mois ou plus.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème