Les entreprises qui recrutent entretien-embauche

Les employeurs prévoient une nouvelle hausse des recrutements en 2016

, par Camille Boulate

L’enquête “Besoin en main-d’œuvre des entreprises”, dévoilée par Pôle emploi le 12 avril 2016, révèle une nouvelle hausse des projets de recrutement par les employeurs cette année.

Après l’augmentation de 2,3 % du nombre de projets de recrutement en 2015, les employeurs prévoient une nouvelle hausse de 5,1 % cette année, ce qui représenterait 88 000 embauches supplémentaires. Ce sont ainsi plus de 1,8 million de projets de recrutement qui sont prévus pour l’année 2016, “le plus haut niveau observé au cours des sept dernières vagues de l’enquête”, souligne Pôle emploi. 69 % des intentions de recrutement proviennent des entreprises de moins de 50 salariés. À noter que ces chiffres représentent les annonces faites par les employeurs mais que cela ne signifie pas forcément que ces recrutements auront lieu.

41,1 % des projets concernent les services aux particuliers

Le secteur des services continue d’être en demande de main-d’œuvre en 2016, avec plus des deux tiers des besoins, soit une hausse de 5,8 % par rapport à l’année dernière. “Les services aux particuliers demeurent le premier pôle recruteur en France”, indique l’étude. Avec 750 000 embauches prévues (+4,5 %), les services aux particuliers représentent 41,1 % des projets de recrutement. Pôle emploi ne précise pas, en revanche, si ces recrutements sont envisagés à plein temps ou à temps partiel, ce qui est souvent le cas dans ce secteur. Les services aux entreprises ne sont pas en reste puisqu’un quart des employeurs assurent vouloir recruter dans ce secteur en 2016, soit une progression de 8 %.

Une hausse portée par les emplois saisonniers

Et majoritairement, la volonté des entreprises à accueillir de nouveaux candidats est portée par leur besoin de main-d’œuvre dans les emplois saisonniers (741 900 emplois prévus). Notamment dans le secteur de l’agriculture où les viticulteurs, arboriculteurs et cueilleurs arrivent en tête des métiers les plus recherchés, avec 104 000 projets de recrutement. Autre domaine porté par les emplois saisonniers : l’hébergement et la restauration. Les serveurs de cafés et de restaurants représentent 74 400 des projets de recrutement par exemple. L’intention de recruter des emplois non-saisonniers progresse également. Après une hausse de 2,2 % en 2015, les besoins en main-d’œuvre non-saisonnière ont à nouveau augmenté de 2,8 % pour 2016. Par ailleurs, plus de la moitié des projets d’embauches (56,3 %) sont envisagés comme des contrats durables (CDI ou CDD de plus de 6 mois).

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème