Marché de l'emploi shutterstock_1558884941

Chômage : les allocations prolongées d’un mois

, par Fabien Soyez

Face au coronavirus, le gouvernement a annoncé le prolongement, le temps de la crise sanitaire, du versement à 100 % des indemnités pour les chômeurs arrivant en fin de droits. Une mesure qui permettra à ces derniers d’éviter de recourir aux minima sociaux.

Alors que le confinement actuel devrait pousser plus de 920 000 entreprises à passer au chômage partiel, le ralentissement de l’économie devrait aussi en inciter beaucoup à geler leurs embauches. C’est pourquoi les syndicats FO et CFDT demandaient depuis plusieurs jours au gouvernement de prendre des mesures pour aider les 60 à 90 000 demandeurs d’emploi arrivant en fin de droit et ayant peu de chances de retrouver un emploi dans un tel contexte.

Après avoir reporté les nouvelles règles de calcul des allocations chômage au 1er septembre 2020, le ministère du Travail a finalement annoncé, ce jeudi 19 mars, le prolongement du versement à 100 % de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) pour les chômeurs arrivant en fin de droits au mois d’avril.

 

LIRE AUSSI : Allocations chômage : les nouvelles règles de calcul reportées en septembre 2020

 

“Personne ne pouvait prévoir cette crise”

“Il y a une situation particulière des chômeurs qui arrivent en fin de droits maintenant. Personne ne pouvait prévoir cette crise. Et donc ils risquent d’être en fin de droits sans pouvoir retrouver un emploi. J’ai décidé qu’on allait prolonger, déjà pour le mois d’avril, les indemnisations”, a ainsi expliqué Muriel Pénicaud sur BFM TV. La ministre n’exclut pas la possibilité de prolonger ce versement au-delà, si la crise venait à durer en avril, voire en mai.

Un coup de pouce non négligeable pour les chômeurs arrivés en fin de droits, et qui devrait leur permettre de ne pas recourir aux minima sociaux, comme ce fut le cas lors de la crise de 2008.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème