Marché de l'emploi Le climat d’embauche le plus favorable concerne le secteur de la construction.

Le climat d’embauche le plus favorable concerne le secteur de la construction.

Inspection du travail : quel est le premier motif de verbalisation ?

, par Julie Tadduni

Les agents franciliens du système d’inspection du travail ont dressé 1 062 procès-verbaux et infligé 94 sanctions en 2016, rapporte la préfecture de la région.

En 2016, plus de 1 150 procès-verbaux ou sanctions ont été dressés par l’inspection du travail d’Île-de-France.

 

Le travail illégal en tête

Le travail illégal est le premier motif de verbalisation ou de sanction, ainsi que la fraude au détachement international de salariés. 886 entreprises franciliennes ont donc été verbalisées ou sanctionnées pour des faits de travail dissimulé (488), d’infraction aux règles de détachement international de salariés (87 sanctions dont 33 à l’égard de donneurs d’ordre), de marchandage ou de prêt illicite de main d’œuvre (179), d’infraction à l’emploi de main d’œuvre étrangère (132), de détournements de statuts (40), ou encore de sous-traitance irrégulière (51). À savoir qu’une même entreprise peut être sanctionnées pour plusieurs raisons.

 

Le BTP mauvais élève

C’est le BTP qui reste le secteur le plus verbalisé en matière de travail illégal, devant ceux des services et du commerce. 734 contrôles y ont été pratiqués dans la région sur un an. Tous secteurs confondus, 156 accidents du travail ont été verbalisés. Des incidents qui ont fait 166 victimes dont 26 qui sont décédées. Ici aussi, de par la dangerosité de l’activité (chute, engins, etc.) le BTP est le secteur qui dénombre le plus d’accidents.

 

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires