Marché de l'emploi Roanne, France - January 24,2021 : Pole emploi logo on a building. Pole emploi is a French governmental agency which registers unemployed people

Roanne, France - January 24,2021 : Pole emploi logo on a building. Pole emploi is a French governmental agency which registers unemployed people

Plan compétences et chômage de longue durée : qui pourra bénéficier d’une prime de 1 000 euros ?

, par Fabien Soyez

Une prime de 1000 euros sera accordée à certains demandeurs d’emploi de longue durée se formant en entreprise, sur les métiers qui recrutent. Le point sur les conditions pour en bénéficier.

“Pour inciter les demandeurs d’emploi de longue durée (DEDL) à aller vers des formations en entreprise avec une promesse d’embauche, une prime de 1 000 euros leur sera octroyée”, annonçait Elisabeth Borne le 7 octobre dernier. Mais les conditions pour en bénéficier restent à détailler, car tous ne seront pas concernés.

Concrètement, la prime sera active jusqu’à la fin 2022. Elle concernera les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an (on en compte 3,026 millions actuellement en France). Pour en bénéficier, ils devront réaliser une formation en entreprise dans un secteur qui recrute ; comme l’hôtellerie, la restauration ou le bâtiment.

La formation suivie devra être effectuée dans le dans le cadre d’une AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement) ou d’une POEI (Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle). Deux dispositifs durant lequel le demandeur d’emploi a le statut de stagiaire de la formation professionnelle rémunéré. La formation devra, en outre, être associée à une promesse d’embauche. À noter que la prime, gérée par Pôle emploi, sera versée par ledit organisme en deux fois : “la moitié au début, la moitié à la fin de la formation”, selon Elisabeth Borne.

 

LIRE AUSSIComment le gouvernement veut aider la formation des salariés et des chômeurs

 

Faire aller les DEDL vers “les métiers qui recrutent”

L’objectif de cette mesure est, explique le gouvernement, “d’inciter les demandeurs d’emploi de longue durée à aller vers des métiers qui recrutent”, et lever certains “freins financiers” à l’accès à la formation. Avec l’idée que la perspective d’emploi est pour ce public “déterminante dans la réussite du parcours” de réinsertion professionnelle.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre du “plan compétences” présenté fin septembre. Un plan destiné à réduire les tensions de recrutement, qui comporte notamment un chapitre dédié à la formation professionnelle des demandeurs d’emploi. Sur l’enveloppe totale de 800 millions d’euros dédiée à la formation, 100 millions seront mobilisés pour cette prime de 1 000 euros.

Le gouvernement escompte parvenir à un objectif de 100 000 bénéficiaires financées d’ici fin 2022, avec 15 000 “parcours supplémentaires” pris en charge grâce au “plan compétences”. À noter que des discussions sont en cours avec les régions pour étendre son principe à d’autres formations financées par les collectivités.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème