Conseil en recherche d'emploi projet voltaire

Projet Voltaire : faut-il écrire je serai ou je serais ?

, par La Rédaction

La confusion entre le futur et le conditionnel à la première personne du singulier est une faute très courante. Si à l’oral elle passe inaperçue, elle est plus gênante à l’écrit. Pour rappel, les verbes conjugués à la première personne du singulier se terminent par -ai au futur de l’indicatif et par -ais au conditionnel présent. Alors, “ai” ou “ais” ? En se posant les bonnes questions et en utilisant quelques astuces, plus possible de se tromper ! Par Sandrine Campese, animatrice du blog Projet Voltaire.

projet voltaire orthographe rebondir emploi

La Rédaction


Sur le même thème


Vos réactions (6)

  1. De quelle manière écrire les adverbes en -ment ? – Rebondir, le

    […] Tous les jours, nous utilisons des adverbes, ces mots invariables qui précisent le sens d’un verbe, d’un adjectif, voire d’un autre adverbe. Lorsqu’ils donnent une indication de manière, ils se terminent le plus souvent par -ment. Maintenant que les présentations sont faites, si nous révisions la manière de les écrire ? Par Sandrine Campese, animatrice du blog Projet Voltaire. […]

  2. Chris, le

    Consternant même on englue les demandeurs d’emploi pardon les offreurs de service avec des conseils bien souvent comiques …

    Je vous livre un extrait de mail que j’ai reçu d’un cabinet de recrutement et auquel j’ai répondu … bien entendu ma réponse a déplu !

    ****************************************

    Dans le cadre de la réalisation d’une mission de recrutement auprès d’un de ses clients industriel, ****+ recherche un(e) acheteur industriel technique.

    Vous apparaissez dans notre candidathèque en qualité d’acheteur famille électroniques et nous souhaiterions connaitre vos disponibilités et si notre recherche pourrait suscitée votre intérêt,

    Merci d’avance pour les retours que vous nous ferez,

    Ma réponse :

    Bonjour Mr M******

    Comme demandé je vous fais un retour sur le mail reçu ce jour.

    J’aurais apprécié que cette diffusion soit faite en CCI il n’est pas nécessaire, élégant et judicieux de révéler les coordonnées de l’ensemble des destinataires ….

    Juste une remarque souvent faite à tort aux candidats et une invitation pour une future correction  » …/… notre recherche pourrait suscitée …/… » je sais les verbes du 1er groupe pourtant simples posent toujours un souci d’accord facile à régler cependant, il suffit de remplacer ce verbe par un verbe du 2eme ou 3éme groupe ce qui donnerait par exemple :

    – pourrait prendre , pourrait finir

  3. MIOT, le

    Il est bien affligent de constater que l’on puisse se poser la question de l’emploi du futur simple et du conditionnel présent !

    A force de niveler par le bas, l’Education Nationale abrutit nos jeunes et moins jeunes générations, les rendant suspect vis à vis des employeurs potentiels.

    Que faire, maintenant que le dégâts sont de plus en plus constatables mais si peu contestés ???

    Rien ! Temps que ceux en période de transition professionnelle (Les cadres) et les demandeurs d’emploi (Les non cadres) ne claqueront pas des dents… A ce moment là, on peut espérer un sursaut des uns et des autres et la naissance d’une société non consumériste et intelligente !

    1. P2A, le

      Affligeant, certes.
      Ceci a abruti nos moins jeunes également,
      Cela les rend suspects vis-à-vis d’employeurs.

      Cela fait cinq erreurs en deux phrases pour le donneur de leçons accusateur de l’Education Nationale.

      Que faire ? signaler et surtout expliquer leurs erreurs aux auteurs, inlassablement. Et leur faire comprendre les confusions qu’elles entraînent.

      Il faut reconnaître qu’écrire sans erreurs est un exercice plus difficile au clavier devant un écran, qu’à l’aide d’un stylo et un papier. De ce fait, se relire est une obligation.

      Bonnes relectures à tous.

    2. Belphégor, le

      Bonjour MIOT,

      Dites-moi, c’est « l’hôpital qui se moque de la charité », ou alors, vous n’êtes pas d’une génération si ancienne que ça ?
      1/affligent au lieu de affligeant…
      2/nos jeunes et moins jeunes générations au lieu de notre jeune génération (singulier ?)…
      3/suspect au lieu de suspects…
      4/temps que ceux au lieu de tant que ceux…

      Ne seriez-vous pas (conditionnel présent…), par hasard, un champion d’orthographe, en clandestinité, déguisé, incognito ?

      Ou alors, vous êtes un véritable poète (pouètepouète) qui se fout des conventions…

      ;D

  4. Projet Voltaire : faut-il écrire je sera…, le

    […] La confusion entre le futur et le conditionnel à la première personne du singulier est une faute très courante. Si à l’oral elle passe inaperçue, elle est plus gênante à l’écrit.  […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires