Conseil en recherche d'emploi voyage-ARE

Recherche d’emploi : Voyager à l’étranger pour décompresser

, par Camille Boulate

Lorsque l’on est en recherche d’emploi, il est nécessaire de prendre du temps pour se ressourcer et regagner en efficacité. Mais pour en tirer les bénéfices, la clé est de ne pas culpabiliser !

Ne pas passer son temps derrière un écran à attendre les réponses des recruteurs, est le maître mot d’une recherche d’emploi efficace et réussie. Pour cela, il est nécessaire de vous accorder des moments de répit pour souffler et vous ressourcer. Quoi de mieux, donc, que de couper totalement et partir quelques jours à l’étranger ? “Rechercher un emploi est un job à part entière, affirme Bérangère Touchemann, coach de carrière. Et comme dans tous les boulots, il faut s’accorder des pauses pour être plus productif. Surtout que quand on est en recherche d’emploi, il y a des temps de latence qui sont indépendants du candidat.”

 

Bien s’organiser

Donc, si vos finances vous le permettent, n’hésitez pas à vous envoler quelques jours à l’étranger, notamment pour visiter les capitales européennes. “Aujourd’hui, avec le low-cost, il est possible de partir pas loin et pas cher, confirme Bérangère Touchemann. Voyager permet de couper complètement car cela dépayse et on a envie de faire autre chose et de profiter.”

Pour cela, avant de partir, organisez-vous et fixez-vous des objectifs précis. Comme envoyer un certain nombre de candidatures, effectuer des entretiens réseau ou encore entrer en contact avec des potentiels recruteurs sur les réseaux sociaux. “Vous récolterez les fruits de tout cela à votre retour de week-end et pourrez ainsi partir l’esprit serein”, insiste Bérangère Touchemann.

 

Ne pas culpabiliser

Pour que vos voyages soient vraiment une période de repos, il ne faut surtout pas culpabiliser et avoir peur de louper les potentielles réponses des recruteurs. Surtout que vous ne partirez que quelques jours. “Si on vous appelle, vous pouvez toujours répondre et dire que vous n’êtes disponible que dans deux jours. Dans le cas où un recruteur est pressé, proposez-lui un rendez-vous Skype, cela montrera votre engagement pour le poste. Mais privilégiez une rencontre à votre retour”, insiste Bérangère Touchemann.

Surtout, les voyages peuvent être une vraie plus-value sur votre CV et en entretien. N’hésitez-donc pas à l’inscrire dans les activités extra-professionnelles. “C’est une manière de créer le dialogue pour le recruteur et d’évaluer aussi votre personnalité hors contexte, souligne la coach de carrière. Puis les voyages sont assimilés à l’ouverture et la curiosité, ce qui est toujours un plus.”

 

 

Avatar

Camille Boulate


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires