Conseil en recherche d'emploi groupe-diplomes

Rechercher un emploi à plusieurs en 5 étapes

, par La Rédaction

S’associer avec d’autres chercheurs d’emploi peut s’avérer payant : on est moins seul, on retrouve un cadre studieux, on bénéficie de conseils et on se sent de nouveau utile. Une nouvelle façon de mener ses recherches qui peut s’avérer payante. À condition de suivre quelques conseils.

 

Constituer un groupe hétérogène

La première étape d’une recherche d’emploi à plusieurs est bien évidemment la constitution du groupe. « La diversité est la force d’un groupe », recommande Lucie Delemotte, directrice de l’association Cojob qui fédère et anime des collectifs de chercheurs d’emploi. En effet, il est préférable de choisir des personnes au profil différent du sien, que ce soit en termes d’âge, d’expérience, ou de secteur. Cela permet que chacun apporte son propre vécu, ses propres compétences. « Les jeunes peuvent par exemple former les plus âgés aux outils digitaux qui apporteront quant à eux leur expérience du monde du travail », avance Lucie Delemotte.

 

Définir un cadre

Très important, un cadre définit la récurrence des rendez-vous, la durée de ces derniers, la période de la journée auxquels ils auront lieu, le lieu dans lequel ils se dérouleront, s’ils se passeront plutôt en visio, etc… « Sur ce cadre, il n’ y a pas de règle : plus le groupe y adhère, mieux il fonctionne », souligne Lucie Delemotte qui invite cependant à ce que les rendez-vous aient lieu a minima une fois par semaine pour une durée de deux heures. Le cadre peut aussi définir des sujets moins pratiques comme des règles sur les échanges : on peut par exemple insister sur la bienveillance et l’engagement de chacun.

 

Décider d’un programme pour chaque session

Pour éviter que les échanges ne partent dans tous les sens lors des rendez-vous, il est préférable de définir en début de session le programme des échanges, c’est-à-dire les différents sujets abordés, selon les envies des personnes du groupe. Lucie Delemotte incite même à définir à l’avance les programmes des prochaines sessions. Cela permet, par exemple, de prévoir que l’une des personnes du groupe fasse une présentation sur un sujet donné, qu’elle maîtrise bien et qui peut intéresser les autres membres.

 

Fixer des objectifs individuels

Autre bonne pratique : se fixer des objectifs et les soumettre aux autres membres du groupe afin qu’ils les valident, disent s’ils les trouvent réalistes ou inatteignables. Cela peut être d’identifier trois entreprises auprès desquelles postuler ou d’écrire trois lettres de motivation. « Ces objectifs doivent être avant tout qualitatifs et non pas quantitatifs car c’est cela qui fonctionne », avertit Lucie Delemotte.

 

Prendre du temps pour soi

Un des risques de la recherche en groupe est de s’oublier dans le groupe et de perdre de vue sa recherche individuelle. « Il est important de prendre du temps pour soi comme il est important de ne pas penser qu’à soi. Il y a un juste équilibre à trouver », reconnaît Lucie Delemotte. Cela passe notamment par de la transparence et de la communication, le fait de ne pas hésiter de dire aux autres quand leur attitude dérape pour que eux aussi alertent s’ils voient un dysfonctionnement de notre côté.

 

Ève Mennesson

 

 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires