Enquêtes REB-Pole-emploi-numérique

Les groupements d’employeurs, une autre voie vers l’emploi

, par Julie Falcoz

En septembre 2018, Emmanuel Macron a proposé de traverser la rue pour trouver un emploi. La rédaction de Rebondir vous suggère le temps partagé au sein d’un groupement d’employeurs.

 

Le temps partagé, qu’est-ce que c’est ? Plusieurs entreprises se rassemblent sous une même entité, un groupement d’employeurs (GE), pour pouvoir embaucher des salariés qui travailleront pour plusieurs d’entre elles. “Ces salariés sont mis à la disposition des sociétés adhérentes au groupement d’employeurs sous différentes modalités : un ou plusieurs jours par semaine, une saison entière… Sachant qu’il y a 70 % de CDI, explique Isabelle Le Faucheur, présidente de la Fédération nationale des groupements d’employeurs. Au 31 décembre 2013, il existait 711 GE en France, pour 15 515 salariés, sans compter le secteur de l’agriculture. Avec 200 à 300 créations par an”.

 

L’emploi est dans le pré

À l’origine, ce sont des agriculteurs qui ont “inventé” ce système, pour se partager de la main d’œuvre selon les saisons des éleveurs ou des cultivateurs des céréales qui ne sont pas les mêmes. Depuis, plusieurs lois ont été promulguées. Aujourd’hui, tous les domaines sont concernés. Certains groupements d’employeurs sont dédiés à des secteurs (hôtellerie-restauration, agriculture, tourisme, cinéma et arts vivants, médical…), d’autres sont multisectoriels mais consacrés à des territoires géographiques (département, région économique…). Si tous les métiers sont concernés, sauf pour des professions réglementées, les fonctions support (assistante, communication, secrétaire, qualité, technicien de maintenance, RH…) sont fortement demandées. La catégorie des employés étant la plus représentée.

 

De bonnes opportunités

“Le temps partagé au sein d’un groupement d’employeurs représente une bonne opportunité pour un candidat qui recherche un emploi”, suggère Isabelle Le Faucheur. Surtout, les avantages s’accumulent. D’abord, c’est un seul employeur avec une seule fiche de paye, “avec équité de traitement (le salarié du GE a les mêmes avantages que les salariés de l’entreprise, Ndlr)”. Ensuite, il existe des enveloppes budgétaires supplémentaires pour les salariés en temps partagé, “ils doivent s’adapter aux différentes entreprises pour lesquelles ils travaillent”. Enfin, la variété des missions est un avantage non négligeable : “Cela permet de  démultiplier l’employabilité d’un candidat qui augmente son expérience professionnelle”. Attention, le temps partagé ne s’adresse pas forcément à tout le monde. Amateurs de routine et adorateurs du train-train quotidien, passez votre chemin. En revanche, si vous êtes adaptable, agile et organisé, poussez la porte des groupements d’employeurs près de chez vous ou celui de votre secteur d’activité. “Le meilleur moyen est à la fois d’envoyer une candidature spontanée mais aussi de faire de la veille sur le site du groupement concerné pour d’éventuelles annonces”.

 

 

Avatar

Julie Falcoz
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires