Les entreprises qui recrutent tiktok2

Et si Tik Tok servait à recruter ?

, par Fabien Soyez

Après Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram, Synergie a décidé d’investir TikTok pour dénicher de nouveaux talents. Depuis l’été dernier, le groupe d’intérim mène son sourcing sur ce réseau social peu fréquenté des RH, mais très utilisé par les 16-24 ans. Une opportunité pour toucher de nouveaux candidats, d’une façon plus décalée. Candice Gau, responsable de la communication digitale du groupe Synergie, nous explique sa méthode inédite pour recruter.

Pourquoi avoir pensé à utiliser le réseau social Tik Tok, plébiscité par les adolescents, pour recruter ?

Chez Synergie, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles méthodes pour recruter et nous démarquer. Nous recrutions déjà sur l’ensemble des réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter et Instagram), et Tik Tok nous a interpellés, car le réseau connaît un essor fulgurant, avec une très large audience.

Cette plate-forme représente aujourd’hui 800 millions d’utilisateurs actifs mensuels, dont 11 millions en France, et pas seulement des adolescents. Elle compte 41 % d’utilisateurs âgés de 16 à 24 ans, et 19 % de 25-49 ans.

Le confinement est arrivé, et certains collaborateurs se sont inscrits sur Tik Tok, à titre personnel, autour du mois d’avril. Ils ont commencé à faire des vidéos portant sur leurs besoins et leur vie en agence. Quand nous avons vu ce que ce type de publication pouvait générer, en vues et en engagement, nous avons décidé de nous lancer officiellement.

Nous poursuivons plusieurs objectifs à travers notre présence sur Tik Tok : construire notre image et accroître notre notoriété, mais aussi essayer de toucher des cibles que l’on n’arriverait pas à atteindre autrement.

En mai 2020, vous avez ainsi lancé votre campagne de recrutement après le confinement, en direction des jeunes. A-t-elle fonctionné ?

Nous avons ciblé les jeunes actifs, de 16-24 ans. Mais pas de secteurs d’activité en particulier. Nos quelques mois d’expérience sur cette plate-forme nous indiquent ainsi que nos actions sur ce réseau social génèrent de nombreux retours de la part de profils type intérimaires, mais sans activité définie.

En quelques mois, nous avons réussi à toucher et à recruter avec succès (notamment en interne), en intérim mais aussi en alternance, plusieurs dizaines de préparateurs de commande, des comptables, des électriciens, des plombiers, ou encore des chargés de clientèle.

Par rapport aux autres réseaux sociaux, Tik Tok a l’avantage de faire tomber les barrières entre les recruteurs et les candidats. Ce réseau social nous permet d’adopter une tonalité décalée, légère, humoristique, informelle, que nous assumons totalement. La démarche de recrutement et l’accès à l’emploi sont facilités. Nous avons reçu dans nos agences de nombreux jeunes qui jusqu’ici ne nous connaissaient pas.

Depuis leurs agences, nos recruteurs acceptent de se mettre en scène sans filtre, sans cadre imposé, de manière authentique, tels qu’ils sont. Pas question d’imposer un message corporate, qui irait à l’opposé de ce que nous imaginons de Tik Tok, un réseau qui repose sur la spontanéité. Nous leur laissons ainsi carte blanche dans la création, même s’ils doivent respecter l’ADN de notre entreprise : l’humain et la proximité.

De par leur humour et leur côté décalé, ils suscitent finalement un contact plus direct et décontracté avec les candidats. Ils reçoivent souvent des messages directement sur leur profil Tik Tok, ou des appels téléphoniques de personnes ayant vu leurs annonces sur la plate-forme. Les premiers échanges sont facilités et peuvent aussi se faire par tchat ou appel vidéo. Les recruteurs peuvent aussi transmettre à des collègues d’une autre agence des CV qui n’ont pas forcément de rapport avec l’offre mise en avant, mais qui correspondront aux besoins de ces derniers.

tik-tok

 

Cette méthode de recrutement peut-elle s’inscrire dans la durée, au sein de votre entreprise ?

L’idée, c’est effectivement de pouvoir sourcer tout le temps sur ce réseau, à partir de 2021. Nous travaillons sur toutes les typologies de contrat, donc nous viserons tout le monde, des alternants aux intérimaires, jusqu’aux CDI. Même si nous aurons évidemment plus de facilités à toucher des jeunes de profil intérimaires sur ce réseau, que des postes de cadres. Mais la question de la notoriété demeure primordiale, et par rebond, nous faisons le pari de réussir aussi à toucher des demandeurs d’emploi plus diplômés.

Nos recruteurs forment sur Tik Tok une communauté d’ambassadeurs de Synergie. Ils partagent entre eux de bonnes pratiques, nous permettant de créer des tutoriels en direction des collaborateurs qui souhaiteraient se lancer. Nous invitons l’ensemble de nos salariés à communiquer, s’ils le souhaitent, sur leurs besoins via ce réseau. En plus du reste ; car l’idée reste de compléter les outils qu’ils ont déjà à disposition, qui ne sont pas que digitaux.

Nous espérons finalement toucher une nouvelle communauté de candidats. Les personnes qui sont venues vers nous depuis cet été depuis Tik Tok n’étaient pas dans nos radars habituels. Un demandeur d’emploi n’a pas forcément besoin de se rendre sur ce réseau social pour trouver un emploi. Mais nous espérons, à travers Tik Tok, leur permettre de tomber indirectement sur nous, d’une façon différente.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème