Mobilité reconversion

Changer de région, de métier ou entreprendre ? Pourquoi pas !

, par La Rédaction

“Est-ce le bon moment pour partir vers une autre région, apprendre un nouveau métier, quitter le modèle salarié et entreprendre ?” À cette triple question, de plus en plus souvent posée depuis le début de cette crise sanitaire, par de nombreuses personnes salariées et en recherche d’activité, je réponds par un triple « pourquoi pas ». Par Monique Sentey, déléguée générale de l’Union des Auto-Entrepreneurs et des Travailleurs Indépendants.

Cette épreuve collective du Covid est l’affaire de tous dans la traversée des difficultés qui en découlent aujourd’hui. Mais ce grand chamboulement peut agir également pour certaines personnes comme un ressort, avec une vraie pulsion de vie à saisir pour regarder de plus près l’avenir de son métier, mieux évaluer son lieu de vie, et reconsidérer les conditions de son travail !

 

Mener sa propre enquête de satisfaction.

Il s’agit de commencer par s’auto-évaluer globalement, pas seulement à partir d’un bilan de compétences, mais également dresser un état de sa filière professionnelle, des valeurs que l’on porte, de ses projets les plus fous et de ses limites les plus réalistes. C’est une manière de se mettre en bonnes conditions pour ouvrir en grand la porte à d’autres « possibles ». Dire au revoir à une situation actuelle plus ou moins bien vécue, et s’autoriser à repartir sur des bases nouvelles, ailleurs, et différemment.

 

LIRE AUSSICovid-19 : Est-ce le bon moment pour se reconvertir ?

 

Choisir de changer son lieu de vie.

Ce qui doit vous animer en priorité est votre envie profonde de changer votre quotidien. Que ce soit partir vivre ailleurs pour travailler dans de meilleures conditions, ou décider de travailler autrement afin de vivre ailleurs et mieux.

On peut déménager par choix pour atteindre un rêve de vie dans une région que l’on adore, ou par nécessité pour faire le dos rond durant des difficultés économiques. S’intégrer dans un territoire demande de s’adapter et de rebâtir un nouvel environnement : nouveau médecin, nouvelle école, nouveau réseau, etc… Imaginez ce parcours de changement comme un jeu de l’oie, allant d’étapes en étapes, avec un objectif à atteindre : rebondir et avancer !

 

Envisager une autre façon de travailler.

Tout est une question de motivation : du désir d’acquérir de nouvelles compétences pour exercer une activité qui corresponde davantage à ses valeurs, au souhait de se renouveler pour faire évoluer sa carrière et sortir de sa zone de confort.

Dans tous les cas, s’engager dans une voie professionnelle inédite, demande d’établir un plan de bataille, se former pour apprendre de nouvelles pratiques, découvrir un métier totalement différent de ceux précédemment exercés, ou encore créer de toutes pièces une activité indépendante avec des offres de produits et services en accord avec les besoins actuels de la société.

Lâcher du lest et changer d’altitude, c’est adopter une autre attitude et élargir son horizon. Ne plus subir, sortir de la culpabilité, prendre ses responsabilités, innover et développer ses capacités d’adaptation. Changer de cap, c’est possible !

 

LIRE AUSSICovid-19 : faut-il oublier son projet de changement d’entreprise ?

 

 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires