Mobilité demenagement_rebondir

Déménager pour trouver un emploi : la solution ?

, par La Rédaction

Déménager pour trouver un emploi dans une autre région parce qu’on n’en trouve pas dans la sienne… c’est tentant. Mais est-ce pour autant une bonne solution ? Par Marina Al Rubaeee.

 

Il y a des moments où trouver un emploi dans une autre région que la sienne devient une nécessité. Bouger pour trouver mieux ailleurs, c’est ce qu’envisagent de plus en plus de demandeurs d’emplois. Sont-ils prêts pour autant ? Selon un sondage CSA réalisé en 2015, ils sont 45 % à envisager de prendre en compte cette option. Mais passer à l’action pour suivre une opportunité professionnelle est une autre paire de manches.

Garde à la précipitation

“Tout d’abord, il est important de poser les grandes règles : il n’existe pas de solutions prêtes à l’emploi, tout dépend de la situation personnelle de chacun”, prévient Christel de Foucault, conférencière, auteur et formatrice sur les techniques de recherche d’emploi. Ainsi, un célibataire bougera plus facilement et donc, trouvera plus aisément un emploi que quelqu’un ayant toute une famille à déménager. Et encore… La vérité est que rien n’est simple car plusieurs paramètres sont à prendre en compte. “Tout dépend de la nature de l’activité recherchée. Il faut s’assurer qu’il y a une véritable demande du secteur et du métier que l’on vise dans la région choisie”.

Cette solution peut commencer à être envisagée après six mois de recherches infructueuses. “C’est un début d’alerte”, explique-t-elle. Et au bout d’un an, il faut vraiment considérer sérieusement cette solution. Pour Anne-Isabelle Richardson, chef de projets transformation RH du cabinet BPI Île-de-France, il faut bien identifier le problème pour déterminer s’il est pertinent de bouger ou pas : “avant tout, le demandeur d’emploi doit essayer de trouver les raisons qui font que sa recherche patine”. En résumé, il s’agit de comprendre d’où viennent les freins pour pouvoir agir sur eux.

“Avant tout, le demandeur d’emploi doit essayer de trouver les raisons qui font que sa recherche patine”

demenagement-emploi

Changer de métier et/ ou de secteur

Deux configurations sont possibles : soit il existe dans sa région une réelle absence de postes dans le secteur voulu, soit il s’agit d’un problème de compétences qui ne correspondent plus à celles recherchées par les recruteurs. “Dans ce cas, il faudra peut-être songer à se former pour les acquérir… ou changer de projet professionnel afin de trouver un emploi proche de son lieu de résidence”, analyse Anne-Isabelle Richardson.

Selon Gilles Guez, directeur général de deux organismes de formation à Paris, CNFP formations et SN Affix, se reconvertir dans un autre métier en acquérant de nouvelles compétences est effectivement une piste à envisager : “si les recherches d’emploi n’aboutissent pas, c’est aux demandeurs de se positionner différemment, en se tournant vers des secteurs d’activité plus porteurs, sans pour autant changer nécessairement de région”. Il le voit sur le terrain : les entreprises qui manquent de main d’œuvre font fréquemment appel à lui pour trouver des profils adéquats et les former par le biais de dispositifs Pôle emploi, comme la POE (préparation opérationnelle à l’emploi). “Souvent, beaucoup de demandeurs d’emplois n’avaient pas imaginé cette solution. Tous ont des compétences qui peuvent être utilisées dans d’autres secteurs”, dit-il.

Si malgré tout, ces démarches n’aboutissent à rien, il sera toujours temps d’activer le plan B : la mobilité géographique. Mais au-delà des opportunités, il faut s’interroger sur sa véritable envie de bouger. “Il est important de peser le pour et le contre. Certains préfèrent changer du tout au tout plutôt que de rester au chômage et, à terme, toucher le RSA”, conclut Christel de Foucault.

 

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires