Mobilité p66-reb187

10 bonnes raisons de s’expatrier

, par La Rédaction

En 2010, plus de 200 millions de personnes vivaient dans un autre pays que celui de leur naissance, selon une enquête HSBC. À titre de comparaison, ils étaient 98 millions en 1995. Vous aussi vous avez la bougeotte et l’idée de faire comme ces personnes, ne serait-ce que pour un temps, vous démange… Vous n’avez pourtant pas encore osé franchir le pas. Nous vous livrons dix bonnes raisons qui ne manqueront pas d’achever de vous convaincre.
 
1 – Étoffer son CV
Quoi de plus séduisant pour un recruteur que de découvrir, à la lecture du curriculum vitæ d’un candidat, une expérience à l’étranger. Outre l’enrichissement sur un plan professionnel que ce passage à l’international a pu vous apporter, cela en dit beaucoup sur votre personnalité. Partir est souvent le signe d’un tempérament entreprenant. Cela révèle que vous êtes prêt à bouger quand il le faut, et que le changement ne vous fait pas peur.
 
2 – Maîtriser une langue étrangère
Les Français sont très mauvais en langues étrangères, ce n’est un secret pour personne. Nombreux sont d’ailleurs ceux qui indiquent sur leur CV : “anglais courant”, alors qu’ils sont incapables en vérité de nouer une conversation construite dans la langue de Shakespeare. Même parler de la pluie et du beau temps peut s’avérer laborieux. Comment envisager dans ce cadre de négocier un contrat avec un éventuel client ?
Rien de mieux finalement pour s’améliorer que de partir dans le pays en question (à condition de ne pas rester entre Français !). Et votre futur employeur en a parfaitement conscience.
 
3 – Saisir de nouvelles opportunités professionnelles
Le système français est parfois un peu sclérosé et certains pays offrent davantage de chances de faire leurs preuves à des personnes ayant des parcours atypiques, ou tout simplement trop jeunes pour accéder à des postes à responsabilité dans l’Hexagone, mais prêtes à s’investir pleinement dans leur travail.
De plus, lorsqu’une entreprise propose à l’un de ses salariés de partir en tant qu’expatrié dans un autre pays, c’est bien souvent pour lui proposer une mission passionnante ou grimper dans la hiérarchie. Refuser alors le poste, c’est se priver d’un incroyable accélérateur de carrière qui ne se représentera peut-être pas.
Si, en revanche, vous êtes au chômage, partir peut être aussi l’occasion de trouver un emploi. Les postes dans votre métier manquent en France mais votre profil est peut-être particulièrement recherché ailleurs. Attention toutefois, l‘“expatriation fuite” est souvent source d’échec. Ne partez pas à l’aveuglette. Construisez-vous un véritable projet et faites en sorte de quitter la France en ayant déjà le contact d’un employeur potentiel, si ce n’est un contrat, en poche.
 
4 – Gagner plus
Les salariés qui partent avec le régime d’expatrié bénéficient généralement de salaires très confortables, d’autant que c’est souvent l’entreprise qui paie les frais de logement.
Si vous souhaitez partir dans un autre cadre, les salaires pour un même poste peuvent effectivement être plus importants dans d’autres pays, mais prenez garde tout de même à véritablement comparer le coût de la vie. Le surplus peut très souvent passer intégralement dans les loyers ou la nourriture.
 
5 - Découvrir d’autres cultures
Trop enfermé dans votre univers, vous ne voyez que des personnes qui portent le même regard que vous sur le monde. Rythme de vie, façon d’appréhender les différentes situations, rapport aux autres… partir à l’étranger vous ouvrira de nouveaux horizons et modifiera votre approche des choses.
 
6 – Bénéficier d’une meilleure qualité de vie
Vous n’en pouvez plus du rythme effréné de votre vie. Métro, boulot (ou recherche de boulot !), dodo, vous avez le sentiment de ne plus avoir le temps (ou les moyens) de vivre et de vous épanouir. Vous tournez en rond dans un petit appartement avec vue sur le mur gris d’un autre immeuble et lorsque vous sortez, vous vous retrouvez confronté à un monde que vous ressentez comme agressif. L’individualisme, le manque d’échanges et de partage, etc : tout cela vous pèse. Peut-être faut-il simplement partir vivre dans une autre région mais il se peut aussi que ce soit à l’étranger que vous trouviez votre bonheur. S’il ne s’agit pas d’idéaliser le pays de vos rêves, il vous correspond peut-être davantage.
 
7 – Changer de paysage et de climat
Piquer une petite tête et aller surfer après votre journée de travail vous tenterait bien ? Trop souvent sous la grisaille, vous rêvez de soleil, de plages de sable fin, de paysages idylliques. Plutôt que de vous contenter d’attendre d’avoir suffisamment économisé pour partir en voyage, pourquoi ne pas vivre dans ce décor toute l’année ? Car le cadre qui nous entoure et le temps qu’il fait jouent considérablement sur notre moral. Certains problèmes du quotidien paraissent tout de suite plus légers lorsque l’on peut aller se dorer au soleil sur plage ou admirer la nature environnante.
Toutefois, n’oubliez pas que derrière ces paysages de contes de fées, se cachent parfois des réalités difficiles dont il faut bien avoir conscience avant de partir.
 
8 – Ouvrir l’esprit à ses enfants
Quoi de plus enrichissant pour des enfants que de vivre, ne serait-ce qu’un temps, dans un autre pays. Comme vous, ils profiteront du mixage culturel dans lequel ils baigneront, ils apprendront une nouvelle langue qu’ils intégreront encore plus facilement. Habitués à vivre dans une autre culture, leur esprit sera aussi plus ouvert.
Notez cependant, qu’en fonction de leur âge, il sera parfois difficile de leur faire quitter leurs amis, leurs grands-parents et leur petit monde. À vous de leur expliquer ce que cela peut leur apporter et de leur montrer qu’ils pourront de toute façon garder le contact avec la France, que ce soit par le biais de mails ou par les réseaux sociaux.
 
9 – Faire de nouvelles rencontres
Étoffer son carnet d’adresses, se faire de nouveaux amis, voire… trouver le grand amour. Partir, c’est aussi faire des rencontres. L’occasion d’échanger, d’apprendre de l’autre, de s’enrichir.
D’autant qu’aujourd’hui, les nouvelles technologies permettent de conserver très facilement ces liens que vous aurez noués et ce, même si vous rentrez en France ou partez pour un autre pays.
 
10 – Se bousculer
Que ce soit à votre lieu de travail ou à votre domicile, vous avez vos repères et une certaine routine s’est installée. On a beau tous déclarer vouloir la fuir, celle-ci apporte tout de même un certain confort dont il est parfois difficile de se séparer. Plus vous attendrez pour bousculer votre vie, plus il sera complexe de le faire. Quitter son univers est toujours dur, mais lorsque l’on parvient à s’en détacher ne serait-ce qu’une fois, on apprend à prendre du recul.
Quel que soit le temps que vous resterez à l’étranger, et que cette expérience se révèle véritablement réussie ou non, vous pourrez au moins vous dire : Je l’ai fait !
 
Tous ces éléments constituent autant de bonnes raisons de sauter le pas de l’expatriation. Mais attention, prises à part les unes des autres, elles ne peuvent constituer des motifs suffisants. Car s’expatrier, c’est aussi une prise de risques qui doit être parfaitement mesurée. Reste que le jeu en vaut bien souvent la chandelle !

La Rédaction


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Un Français sur deux prêt à partir à l’étranger pour le poste qui lui plaît – Rebondir, le

    […] Quitter l’Hexagone pour le job de ses rêves ? 50 % des Français seraient prêts à franchir le pas. 18 % le feraient même sans hésiter, tandis que 32 % le feraient très volontiers. […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires