Mobilité Lyon quenelle

Lyon : des offres variées mais une concurrence accrue

, par Innocentia Agbe

Les opportunités d’emploi à Lyon sont variées, une bonne nouvelle pour les personnes qui souhaitent s’y installer. Certains secteurs comme l’industrie ont même du mal à trouver des profils. Attractive, la commune attire et les candidats sont nombreux. Il vaut mieux bien se préparer avant de partir.

Un vent de dynamisme souffle sur Lyon. “D’une manière générale, nous constatons une nette reprise des recrutements en Rhône-Alpes* avec une augmentation des offres d’emploi. C’est une tendance nationale, mais c’est vrai que cette région reste une locomotive. C’est une des plus dynamiques juste derrière l’Île-de-France”, explique Fabrice Mazoir, chef de projet éditorial pour RégionsJob. D’ailleurs, le taux de chômage à Lyon (9,5 %) était inférieur à la moyenne nationale en France métropolitaine (10,1 %) au 3e trimestre 2015.

L’industrie recrute

Du côté des opportunités, le tissu économique est vaste. “On a de la chance d’avoir une métropole où tous les secteurs sont représentés”, développe Daniel Meyer, directeur territorial Pôle emploi Rhône. Mais certains domaines se détachent particulièrement. “L’industrie spécialisée de manière générale, les machines spéciales, la biothec, le domaine pharmaceutique”, illustre par exemple Julien Frutoso, directeur au sein de Page Personnel. Du côté des métiers dans ce secteur, Daniel Meyer cite notamment les soudeurs, chaudronniers, mais aussi les techniciens de maintenance. Des professions pour lesquelles il y a en plus des pénuries de recrutement. “L’industrie a un peu de mal à convaincre les jeunes et moins jeunes, elle peut souffrir d’une image désuète.” La plupart de ces métiers demandent tout de même une compétence, si besoin, il faudra donc passer par une formation.
Les services et l’informatique peuvent aussi offrir des opportunités. “Les techniciens support, des profils avec un bac + 2 et une certaine aisance sur les différents sujets informatiques, un peu touche-à-tout, sont recherchés”, décrit Julien Frutoso. La profession de techno-commercial est également porteuse. “Pour les personnes qui ont un bac + 2 technique avec une fibre commerciale et ont envie de laisser de côté le profil purement technique.” De façon plus traditionnelle, l’hôtellerie-restauration embauche. “Lyon est une ville attractive avec beaucoup d’événements comme la Fête des lumières. C’est donc un secteur qui recrute en permanence, des débutants et des personnes expérimentées. Tout le monde a sa chance”, explique Daniel Meyer. Le secteur des services à la personne et de l’aide à domicile est également porteur.

lyon

Même des fonctions supports

Dans l’agglomération lyonnaise, vous pourrez aussi trouver des opportunités dans les fonctions support. “Pour les postes en paie/ administration de personnel, il y a peu de candidats, alors que ces profils sont porteurs sur le marché. Pour la partie comptabilité, on recherche des personnes avec un bac + 3 en comptabilité auxiliaire ou générale”, explique Julien Frutoso. À cela, il ajoute les profils dans l’assistanat à condition  d’avoir en plus des compétences linguistiques, c’est-à-dire la maîtrise d’une, voire de plusieurs langues. Le secteur de la banque et assurance n’est pas en reste. “Les profils de conseillers bancaires et les assurances recrutent pas mal, souvent en contrat de professionnalisation ou d’alternance”, développe Daniel Meyer. (À titre d’exemple, voir l’encadré sur les opportunités au sein de la Caisse d’Épargne). Du côté des entreprises emblématiques présentes dans la métropole lyonnaise, on peut citer Renault Trucks, BioMérieux, Sanofi, Bayer, la CNR (Compagnie nationale du Rhône) ou encore Cegid.

 

Gare à la concurrence

Si les opportunités sont nombreuses, la concurrence est rude. Lyon est une ville qui attire. Attention à ne pas précipiter votre départ. “Le mieux est de trouver un emploi et ensuite de s’installer”, conseille Daniel Meyer. Du côté de la qualité de vie, si les salaires sont moins élevés, c’est aussi le cas du logement en comparaison notamment à Paris. “C’est beaucoup plus facile de se loger”, confirme Daniel Meyer. Et ce n’est pas le seul argument en faveur de la ville comme le résume Julien Frutoso. “La vie culturelle est très riche, peut-être moins qu’à Paris mais il existe tous les à-côtés. La commune est à 2h30-3 heures de la mer, environ 2 heures des stations de ski et on se retrouve dans la campagne à moins de 20 minutes de Lyon en voiture.”

*Devenue la région Auvergne-Rhône-Alpes.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Lyon : les entreprises qui recrutent vous donnent rendez-vous – Rebondir, le

    […] Lyon : des offres variées mais une concurrence accrue […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires