Reconversion & Formation formation professionnelle réforme

La formation garante de l’évolution professionnelle

, par Stéphanie Condis

Le baromètre de la formation et de l’emploi que vient de publier Centre Inffo analyse la relation entre les actifs et la formation, mais aussi les perspectives qu’elle leur ouvre dans leur carrière.

Centre Inffo, association avec mission de service public, apporte son expertise auprès des professionnels en matière de formation, d’apprentissage et d’évolution de carrière. La 3e édition de son baromètre de la formation et de l’emploi vient de paraître, réalisée avec l’institut d’études CSA. Le sondage a été mené en janvier dernier auprès de 1 600 actifs français afin de connaître leur opinion à ce sujet.

« La situation exceptionnelle que nous traversons depuis deux ans a renforcé la connaissance et l’intérêt des actifs pour la formation professionnelle. La formation est perçue comme un levier puissant pour évoluer dans son entreprise, acquérir de nouvelles compétences et pour réussir une reconversion professionnelle », résume Patrice Guézou, directeur général de Centre Inffo.

A lire aussi :  Fraude au CPF : « il y a une forme de lucidité à avoir » 

L’enquête a d’abord posé le cadre en questionnant sur l’évolution des métiers et des compétences depuis l’apparition de la pandémie. Après avoir fortement progressé dans l’édition précédente du baromètre, la part des personnes qui estiment que leur métier évolue très vite a atteint un plateau, à 41%. La perspective, pour les cinq prochaines années, de voir cette tendance se poursuivre concerne 46% du panel. Et un peu plus d’un tiers des actifs pensent qu’ils vont changer d’emploi dans les deux ans à venir.

Dans ce contexte potentiellement fluctuant, la formation est perçue de manière positive, même si 62% la considèrent comme souvent contraignante… Pour près de 90% de l’échantillon interrogé, c’est une chance d’amélioration de la pratique professionnelle, une opportunité d’évolution de carrière et de prise de recul sur le quotidien au travail.

Informatique, langues et management en tête des formations.

C’est pourquoi quasiment la moitié des participants au sondage a prévu de suivre une formation en 2022, proportion qui monte beaucoup plus haut chez ceux qui ont entamé une reconversion professionnelle (86%) ou qui envisagent de changer d’emploi (67%).

Enfin, comme lors de la précédente édition du baromètre, Centre Inffo observe que les formations les plus demandées portent sur l’informatique, les langues étrangères (surtout l’anglais) et le management. Par ailleurs, les formations dans le secteur médical sont très prisées.

Avatar

Stéphanie Condis
Journaliste


Sur le même thème