Sponsorisé LEA-display-JPO-2019-638x361-gennevilliers-paris-Rebondir-20190312

[Sponsorisé] L’ÉA Campus : l’école des éco-activités

, par Florent White

Depuis septembre 2016, la CCI Paris Ile-de-France rassemble cinq de ses écoles au sein d’une seule et même entité de formation dédiée aux éco-activités. Une première européenne dont nous parle son directeur Laurent Plas.

Qu’appelle-ton éco-activités et quelle est leur actualité ?

Ce terme regroupe les activités de production de biens et services qui contribuent à la préservation de l’environnement et des ressources naturelles telles que la rénovation thermique, les réseaux électriques intelligents ou les énergies renouvelables. Des activités indispensables à la construction d’un monde durable dynamique et attractif autour desquelles le développement économique va progressivement se recentrer. Nous entrons dans l’ère de la troisième révolution industrielle.

Sur quel concept repose ce projet novateur ?

À revers des écoles monolithiques, l’ÉA propose un éventail complet de formations en totale adéquation avec les besoins des territoires engagées dans la transition énergétique et ceux des professionnels chargés de bâtir la ville de demain. Des besoins en constante évolution que l’ÉA est capable de satisfaire mais aussi d’anticiper grâce à une offre réactive et flexible développée en partenariat avec les entreprises de ce secteur d’activité. Former aux professions de demain pour faire évoluer les métiers existants, l’ÉA est plus qu’un projet novateur : c’est un projet d’avenir !

Un projet qui, sur le terrain, ressemble à quoi ?

Il s’agit d’un regroupement classique d’écoles… si l’on excepte le fait que l’on parle ici des cinq plateaux techniques emblématiques de valeur nationale de la CCI Paris Ile-de-France, à savoir CFI Paris-Gambetta, CFI Gennevilliers, ITEDEC, TECOMAH et CFA d’Alembert, et que ses directeurs travaillent ensemble au développement de synergies et à la mutualisation de moyens entre différents sites de l’EA. Ce “laboratoire” doté d’une approche globale est en outre fréquenté chaque année par 5 500 professionnels dans le cadre de la Gestion prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

Quelles sont les formations proposées par l’ÉA et où sont-elles dispensées ?

Bâtiment et efficacité énergétique, Travaux publics et génie civil, Énergie et transition énergétique, Valorisation des espaces naturels, paysagers et urbains, Management, gestion, commercial, entrepreneuriat, Connectivité et réseaux très haut débit, l’ÉA propose désormais six pôles de compétences réparties sur quatre campus en Ile-de-France. Ce portefeuille de 45 titres diplômants, correspondant à plus de 150 métiers, est accessible du CAP au BAC+5, en formation initiale comme en formation continue.

Et quels sont les débouchés de ces différents parcours ?                                                         

Notre taux d’insertion professionnelle en formation initiale est de 87 % ! Ce succès à l’embauche s’explique par le fait que l’ÉA couvre totalement les besoins du projet “Grand Paris”, ce qui en fait le premier opérateur d’Ile-de-France sur les éco-activités et le partenaire majeur des villes intelligentes de demain, mais aussi par le fait que l’accompagnement de ses 1 700 étudiants est au cœur de la philosophie de l’ÉA. Intégrer L’ÉA, c’est être sûr de suivre un cursus qualifiant individualisé ancré dans une véritable dynamique professionnelle et entrepreneuriale.

 

Toutes informations utiles en cliquant ici : https://www.ecole-lea.fr/

Florent White


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires