Actualités recrutement

Conjoncture : Les intentions d’embauche repartent à la hausse au 2e trimestre

, par Marie Roques

Selon un baromètre publié par Manpower, la prévision nette d’emploi en France s’affiche en hausse de 7 % pour la période avril-juin 2021.

 

Dans un contexte de crise sanitaire et économique global, toutes les bonnes nouvelles sont les bienvenues. Ainsi, selon le dernier baromètre publié par Manpower, la prévision nette d’emploi en France pour la période avril-juin 2021 va augmenter de 6 % par rapport au trimestre précédent. Une chute de 4 points par rapport à la même période, l’année dernière. Manpower confirme cependant que les intentions d’embauche restent en retrait par rapport à celles du deuxième trimestre 2020 notamment pour les secteurs de l’hôtellerie-restauration et celui des services financiers.

On apprend également que c’est dans le Nord que les intentions d’embauche s’avèrent les plus positives, avec une prévision nette d’emploi en hausse de 12 %, soit 13 points de progression par rapport au premier trimestre 2021. En région parisienne, en revanche, la prévision nette d’emploi s’affiche à -1%, en baisse de -12 points en un an.

 

A lire aussi : Les métiers qui recrutent le plus en CDI en 2021

 

Vers un modèle hybride

Par ailleurs, 31 % des employeurs interrogés en France par Manpower prévoient de revenir à des niveaux d’embauches pré-COVID-19 d’ici fin 2021 ou dans les 6 prochains mois. D’ici là, 41 % d’entre eux essaieront d’encourager un modèle de travail hybride combinant télétravail et bureau. 53 % espèrent être en mesure de faire venir leurs collaborateurs sur leur lieu de travail, tandis que 2 % préfèrent que leurs employés travaillent à distance la plupart du temps. Concernant la vaccination, 53 % des employeurs interrogés n’ont pas l’intention de mettre en place une politique de vaccination au sein de leur entreprise – tandis que 28 % prévoient d’encourager la vaccination en mettant en avant les bénéfices.

« Ce baromètre reflète la résilience de l’économie française, commente Alain Roumilhac, président de ManpowerGroup France. Selon la Banque de France, notre PIB devrait rebondir de 5 % en 2021 malgré l’incertitude persistante, liée à la situation sanitaire. Les chefs d’entreprise se montrent donc d’un optimisme prudent, même si leurs intentions d’embauche restent inférieures à celles du deuxième trimestre 2020″.

 
 

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème