Actualités Carpenter,Apprentices,With,Trainers,At,The,Circular,Saw,In,The

De plus en plus d’apprentis choisissent l’artisanat

, par Céline Tridon

C’est un effet de la réforme de l’apprentissage : le nombre d’apprentis formés dans l’artisanat atteint un niveau inégalé depuis 2010, d’après le Baromètre ISM-Maaf paru le lundi 5 septembre 2022.

Près de 176 000 : c’est le nombre d’apprentis que les entreprises artisanales de moins de 20 salariés ont accueillis sur l’année scolaire 2021-2022. Cette donnée fait partie du dernier Baromètre ISM-Maff. Bien sûr, l’artisanat a toujours plébiscité l’apprentissage pour former de nouveaux talents, mais ce chiffre avancé est le plus fort depuis 2010 ! Pourquoi ? Car la réforme de l’apprentissage, initiée par la loi de septembre 2018, a eu plus d’une heureuse conséquence, comme l’indique Marielle Vo-Van Liger, directrice marketing et communication Maaf, dans un communiqué :

« La simplification des conditions d’exécution du contrat, la revalorisation de la rémunération des apprentis et la mise en place d’une aide unique de l’Etat pour les entreprises d’accueil ont permis de renforcer l’attractivité d’une voie déjà plébiscitée. »

Des secteurs en plein boom

En effet, tous les secteurs d’activité connaissent une hausse de leurs effectifs d’apprentis. Ceux de la fabrication et des services enregistrent la plus forte croissance (+ 19 % par rapport à l’année scolaire 2019-2020), boostés par des secteurs en plein développement qui cherchent à gonfler leurs effectifs. C’est le cas par exemple de la fabrication artisanale de bière, de parfum ou de véhicules de transport (voiturettes, van, etc.). En volume, c’est toujours le secteur du bâtiment qui forme le plus grand nombre d’apprentis en France (plus de 67 000, en tout).

A l’échelle géographique, aucune région ne fait exception : la part d’apprentis progresse partout. Toutefois, l’Île-de-France connait la hausse la plus forte avec + 22 % d’apprentis. Plus au sud, la Provence Alpes-Côte d’Azur et l’Occitanie tirent leur épingle du jeu.

Lire aussi : Nestlé : « La plupart de nos managers ont commencé leur carrière comme apprentis »

Plus âgés et plus diplômés

La croissance du nombre d’apprentis va de pair avec la progression des inscriptions dans les diplômes de l’enseignement supérieur. Si en 2019-2020, 11 % des apprentis inscrits en 1ere année l’étaient dans un diplôme de l’enseignement supérieur, cette part passe à 18 % pour l’année scolaire suivante. Le BTS est le principal diplôme post-bac préparé par les apprentis de l’artisanat, avec une progression de + 69 % sur 2020-2021. Par conséquent, le profil des apprentis évolue, en faveur de jeunes plus diplômés et plus âgés. Catherine Elie, directrice des études de l’Institut supérieurs des métiers souligne d’ailleurs :

« 42 % des apprentis de l’artisanat enchaînent plusieurs diplômes de formation, soit pour monter en niveau de qualification, soit pour se former à plusieurs métiers et spécialités connexes. »

A noter, la petite progression des femmes apprenties : 29 % au lieu de 27 % précédemment.

Avatar

Céline Tridon
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires