Événements REB_SAP

Services à la personne et emploi à domicile, des opportunités à saisir

, par Adam Belghiti Alaoui

Le salon des services à la personne et de l’emploi à domicile se tiendra les 29 et 30 novembre prochains à Paris porte de Versailles et en ligne. Alain Bosetti, directeur du salon, décrypte les opportunités d’emploi au sein d’un secteur en tension.

Quelle est la dynamique du secteur des services à la personnes en termes d’emploi ?

Le secteur des services à la personne et de l’aide à domicile connaît de très fortes tensions. Selon les chiffres de l’enquête 2022 sur les besoins en main d’œuvre (BMO) de Pôle emploi, il y a 130 000 postes ouverts sur les métiers d’assistance maternelle ou ménagère et d’auxiliaire de vie. Au total, le secteur compte 1,4 million de salariés aujourd’hui. Et dans les dix ans à venir, 800 000 emplois devraient être à pourvoir puisque l’on anticipe 600 000 départs à la retraite et 200 000 créations de postes, notamment en raison du vieillissement de la population.

L’emploi est donc l’une des grandes priorités du salon et de son thème « Mieux grandir, vivre et vieillir chez soi« . Parce que les services à la personne vont de la garde de très jeunes enfants à l’aide à domicile pour personnes âgées en passant par le soutien scolaire, l’assistance maternelle et l’ensemble des interventions professionnelles à domicile. Si l’on cumule l’ensemble des besoins de recrutement des exposants, il y a environ 30 000 postes à pourvoir sur le salon.

A lire aussi : Pour recruter, Oui Care forme aux services à la personne

En quoi les perspectives professionnelles du secteur sont-elles variées ?

Il existe plusieurs formules pour faire appel aux services à la personne. Un particulier peut directement embaucher quelqu’un à domicile, ce que l’on appelle l’emploi direct, et il est également possible de passer par une structure professionnelle ou associative, publique ou privée, qui délègue un professionnel. Et de nouveaux métiers apparaissent. Nous pouvons ainsi citer le rôle de care manager, qui consiste en un service auprès des aidants pour coordonner les interventions au domicile. Ainsi que celui d’accueillant familial, sur lequel le stand de l’Urssaf (union de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d’allocations familiales) et du Cesu (chèque emploi service universel) pourra renseigner les visiteurs. Les métiers du secteur peuvent s’exercer sous forme de salariat ou d’auto-entreprenariat.

Comment les visiteurs du salon pourront-ils enrichir leur projet professionnel ?

Il y aura notamment des bureaux de recrutement disponibles pour les visiteurs. Et la présence de Pôle emploi, qui propose des sessions de coaching, ainsi qu’un escape game pour découvrir des métiers. Mais aussi un stand de CVDesigner, plateforme de création de CV, avec un photographe professionnel qui pourra faire des photographies d’identité à intégrer directement. Les visiteurs pourront également expérimenter un simulateur du vieillissement, qui permet de comprendre l’impact de l’âge ou de l’arthrose sur les corps, afin de se mettre dans la peau des personnes accompagnées.

De plus, une quinzaine d’organismes de formation et de VAE (validation des acquis de l’expérience) seront représentés, dont l’Afpa. Il sera possible de s’inscrire directement à des parcours de formations. Il y aura donc l’ensemble des acteurs et des leviers de l’emploi du secteur, de la recherche des métiers au recrutement, en passant par la formation et le coaching pour les démarches professionnelles et l’intégration dans le secteur. Les visiteurs pourront également postuler et passer des entretiens sur place.

Plus d’informations et inscriptions sur le site du Salon des services à la personne

Avatar

Adam Belghiti Alaoui
Journaliste


Sur le même thème