Marché de l'emploi emploi-jeunes

Crise du Covid-19 : 45 % des jeunes prêts à se reconvertir dans les métiers du digital

, par Fabien Soyez

Selon une étude YouGov pour Monster sur les métiers qui attirent les jeunes actifs, 41 % des 18-34 ans pensent qu’exercer un métier digital protège davantage de la crise économique. Et 45 % seraient prêts à se reconvertir dans ce domaine.

Face au Covid-19, les 18-34 ans sont déjà prêts à se reconvertir. Selon une étude YouGov pour Monster, 32 % des 18-34 ans sont pessimistes face à leurs perspectives d’embauche ou de carrière. Mais ils sont aussi 41 % à penser qu’exercer un métier digital “protègerait davantage” de la crise économique.

 

Un jeune sur trois juge ce secteur “porteur” sans forcément l’aimer

En conséquence, près de la moitié des jeunes interrogés (45 %) serait prête à chercher un emploi ou à se reconvertir vers un métier du digital, par attrait pour ces métiers (29 %) ou parce que le secteur est jugé “porteur d’emplois” (12 %), sans que ce domaine les attire réellement (27 %).

En outre, un tiers (28 %) des jeunes estiment même que “toutes les entreprises sont à la recherche” de profils numériques et digitaux. “Ce constat est particulièrement partagé par les personnes ayant fait des études supérieures (33 %) et, par les plus jeunes (33 % des 18-24 ans)”, observe Monster.

 

LIRE AUSSILa crise du Covid-19 et les jeunes : vers une génération “déclassée” ?

 

Webmarketing, webdesign et analyse de données attirent les jeunes

Selon l’étude, dans le classement des métiers du digital les plus populaires, ceux qui attirent le plus les jeunes sont les métiers du webmarketing (27 %), du webdesign (21 %) et d’analyse et de science de la donnée (15 %).

À noter que les jeunes femmes “semblent aussi moins attirées et convaincues par le digital, qui souffre encore de stéréotypes de genre”, indique Monster. Ainsi, 22 % d’entre elles ne sont pas du tout attirées par ces métiers (+9 points par rapport aux hommes).

“Quitte à choisir un emploi dans ce secteur, ce sont les postes en webmarketing qui remportent le plus de suffrages (33 % des femmes, soit +9 points par rapport aux hommes, avec 22 %). Elles se désintéressent particulièrement des métiers de l’IT (6 % de femmes intéressées contre 19 % d’hommes) et d’analyse de la donnée (12 % de femmes pour 17 % d’hommes)”, indique l’étude.

“Avec une quantité d’offres en croissance, les métiers du digital ont de beaux jours devant eux. Les entreprises ont à cœur d’attirer les jeunes talents, femmes comme hommes. Pour autant, de nombreux postes restent à pourvoir. Il est important de faire évoluer l’image du secteur qui souffre encore de stéréotypes et freine certains jeunes, alors qu’il est accessible à tous et offre une multitude d’opportunités de carrière”, estime finalement Romain Giunta, responsable éditorial de Monster.fr.

 

LIRE AUSSIEmploi : bientôt des “aides exceptionnelles” pour jeunes diplômés sans emploi

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème