Marché de l'emploi Emploi

Emploi : les Français sont pessimistes

, par Julie Tadduni

Pour plus de la moitié (53 %) des demandeurs d’emploi, le chômage va augmenter durant les 5 prochaines années. Si les recruteurs sont moins pessimistes sur la question, ils sont 46 % à penser que la courbe du chômage va stagner, 37 % qu’elle va progresser et seulement 1 sur 5 qu’elle va baisser. C’est ce que révèle une enquête réalisée par Vivastreet sur la perception par les demandeurs d’emploi et les recruteurs de l’état du marché du travail en France et de ses solutions.

L’emploi est la préoccupation première des Français. Et ils ne sont pas très optimistes quant au quinquennat à venir puisque 53 % des demandeurs d’emploi misent sur une hausse du chômage dans les cinq ans à venir et 37 % des recruteurs.

 

Quelles solutions ?

Pour lutter contre le chômage, plus de la moitié des recruteurs (53 %) et 42 % des demandeurs d’emploi estiment qu’il faut baisser les cotisations sociales. S’en suivent le fait d’investir davantage dans la formation des chômeurs (28 % des demandeurs d’emploi/ 22 % des recruteurs) ou l’instauration d’un contrat unique (14 % des demandeurs d’emploi/ 8 % des recruteurs).

 

Quelles causes ?

Si 38 % des demandeurs d’emploi pensent que la principale cause du chômage est que les entreprises ont peur d’embaucher, 37 % des recruteurs considèrent qu’il s’agit d’une inadéquation entre les formations des chômeurs et les besoins des entreprises. En revanche, l’uberisation et la robotisation sont perçus comme deux concepts peu inquiétants chez les deux types de population qui pensent que cela ne fera ni baisser ni augmenter le nombre de demandeurs d’emploi.

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires