Actualités mobilite

Mobilité, déplacement, garde d’enfant : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

, par Fabien Soyez

Vous vous rendez à un entretien d’embauche, vous participez à un concours ou entrez dans une formation éloignée de votre domicile ? Il existe des aides à la mobilité, au déplacement et à la garde d’enfants, fournies par Pôle emploi, auxquelles vous pouvez prétendre. Mais à certaines conditions.

Si je me rends à un entretien à 20 km de chez moi, je peux voir mes frais pris en charge

FAUX : Pôle emploi prend en charge les frais de déplacement lorsqu’un demandeur d’emploi se rend à un entretien, un concours public, une prestation intensive, un emploi repris ou une formation. Mais à condition que l’événement concerné se situe à plus de 60 kilomètres aller-retour, ou à 2 heures de trajet aller-retour du lieu de votre domicile. Par ailleurs, l’entretien d’embauche ou l’emploi repris doit concerner un CDI, un CDD ou un contrat de travail temporaire (CTT) de 3 mois consécutifs minimum. Les contrats à temps partiel sont aussi éligibles. À noter que pour bénéficier de cette aide à la mobilité, il faut être inscrit à Pôle emploi et ne pas être indemnisé, ou bénéficier d’une allocation dont le montant est inférieur ou égal à celui de l’ARE minimale. “Attention, votre situation est appréciée au jour de votre demande d’aide”, prévient l’organisme. Les frais de déplacement sont pris en charge à hauteur de 0,20 euro par kilomètre, en fonction du nombre de kilomètres parcouru aller-retour, ou par des bons SNCF. Il s’agit plus précisément de bons de transport ou de bons de réservation, mais délivrés uniquement dans le cadre d’un entretien d’embauche ou d’une participation à un concours. Vous recevez sur votre espace personnel Pôle emploi un code à échanger au guichet d’une gare SNCF contre un billet de train aller/retour en deuxième classe, payé intégralement par Pôle emploi.
 

L’aide à la mobilité concerne aussi les repas et l’hébergement

VRAI : Pôle emploi prend aussi en charge les frais de repas, sous la forme d’un forfait de 6 euros par jour. En revanche, si ces frais sont déjà pris en charge par un autre organisme (Opco, Conseil régional, ou employeur par exemple), Pôle emploi n’interviendra pas, même si cette aide est moins avantageuse. Concernant l’hébergement, dans le cas où vous devriez passer la nuit à l’hôtel, une aide est également prévue, avec un plafond de 30 euros par nuitée, “dans la limite des frais que vous engagez et sur présentation des justificatifs.” Pour prétendre à ces aides, tout comme à la prise en charge des frais de déplacement, vous devrez vous adresser à votre conseiller Pôle emploi, ou formuler une demande d’aide sur votre espace personnel, sur le site de l’organisme.
 

LIRE AUSSI : Changer de région : le logement, principal frein à la mobilité

 

Pôle emploi peut m’aider à déménager

VRAI / FAUX : Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une aide de 1 000 euros s’ils signent un nouveau bail pour déménager près de leur nouvel emploi. Mais cette aide est proposée par un partenaire de Pôle emploi : Action Logement. Pour en bénéficier, il faut en outre reprendre un emploi dans une entreprise du secteur privé après une période de chômage, et être titulaire d’un contrat de travail ou d’une promesse d’embauche. Votre revenu doit être par ailleurs inférieur ou égal à 1,5 fois le Smic. À noter que cette aide peut aussi vous être versée si vous changez de logement pour vous rapprocher de votre lieu de travail, sans qu’il s’agisse d’un nouvel emploi.

 

Je peux me faire aider pour payer mon permis de conduire

VRAI : L’aide au permis de conduire (B) de Pôle emploi est une aide financière qui couvre les frais de passage du permis de conduire et vous aide à trouver plus facilement un emploi. Pour en bénéficier, vous devez toutefois remplir certaines conditions d’inscription et de ressources : il faut ainsi être inscrit à Pôle emploi depuis au moins 6 mois “de manière continue” et être “disponible pour occuper un emploi.” Vous ne devez pas, en outre, être indemnisé au titre d’une allocation chômage, ou d’une autre allocation dont le montant est “inférieur ou égal” à celui de l’allocation de l’ARE minimale. Il faut encore une fois solliciter son conseiller Pôle emploi pour voir son passage du permis pris en charge. À noter : vous pouvez choisir votre auto-école, mais que Pôle emploi est libre de valider ou non ce choix. Enfin, “sauf motif exceptionnel”, l’auto-école devra se situer dans le bassin d’emploi de votre résidence.
 

Pôle emploi peut prendre en charge mes frais de garde d’enfant

VRAI / FAUX : L’aide à la garde d’enfant pour les parents isolés (AGEPI), comme son nom l’indique, ne concerne que les parents isolés. Pôle emploi peut ainsi prendre en charge une partie de vos frais de garde d’enfant en cas de reprise d’emploi ou d’entrée en formation, mais uniquement si vous êtes seul. Il faut aussi que votre enfant soit âgé de moins de 10 ans, ou que vous signez un contrat de travail de plus de 3 mois consécutifs ou un CDI, ou que vous entrez en formation de 40 heures minimum. L’aide accordée oscille entre 170 et 520 euros, selon le nombre d’enfants et le nombre d’heures par semaine de l’emploi repris ou de la formation. Important : votre demande être doit effectuée à partir de votre espace personnel, dans le mois de la reprise d’emploi ou de l’entrée en formation. Enfin, l’aide ne peut être attribuée qu’une seule fois sur une période de 12 mois, “de date à date à compter de la demande”.

 

LIRE AUSSI : La mobilité encore trop souvent source d’inégalités

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires