Conseil en recherche d'emploi pole emploi

Pôle Emploi : pendant le confinement, les chômeurs ne seront pas contrôlés

, par Fabien Soyez

Pendant la période confinement, les chômeurs ne seront pas contrôlés par Pôle Emploi, dont les agences sont désormais fermées. Mais les rendez-vous continuent, en ligne.

La semaine dernière, Pôle emploi indiquait que malgré le confinement généralisé, un accueil restait possible dans ses agences, sur rendez-vous, pour des “urgences”, notamment pour les demandeurs d’emploi ne pouvant pas utiliser Internet. Mais face aux protestations des syndicats, inquiets pour la sécurité des agents face à la propagation du coronavirus, l’opérateur a finalement annoncé leur fermeture. À noter que certains salariés brandissaient la menace du droit de retrait, pour “danger grave et imminent”.

 

Les rendez-vous se feront en ligne

Les agences Pôle emploi restent ouvertes, des agents continuant à y travailler pour des “activités essentielles” comme la gestion du courrier (il est ainsi toujours possible de leur envoyer des documents en papier). Mais elles ne reçoivent donc plus de public. Concrètement, les demandeurs d’emploi souhaitant s’inscrire ou s’actualiser le peuvent toujours, mais plus sur place. Ils doivent ainsi se rendre sur la plate-forme  pole-emploi.fr, ou contacter le 3949, où une “assistance téléphonique est à leur disposition”, indique l’organisme.

Les rendez-vous prévus en face à face sont annulés, et pourront être remplacés par des échanges téléphoniques ou se faire par e-mail. Selon Pôle emploi, 54 000 agents seront mobilisés en ligne, dont 18 000 font du télétravail.

 

Pas de contrôles pendant le confinement

Pôle emploi, qui a mis en ligne un questions-réponses pour les demandeurs d’emploi et les entreprises, rappelle sur son site que l’actualisation doit être “réalisée tous les mois pour pouvoir rester inscrit et continuer, pour les personnes indemnisées, à percevoir leur allocation”. Mais le contrôle de la recherche d’emploi est “suspendu” pendant la période de confinement, et “aucun demandeur d’emploi ne sera radié ou sanctionné”, précise l’opérateur.

Pour ceux en formation, celle-ci pourra être proposée à distance ou reportée. La rémunération des demandeurs d’emploi dont la formation est suspendue sera maintenue. En outre, la semaine dernière, le gouvernement a annoncé le prolongement, le temps de la crise sanitaire, du versement à 100 % des indemnités pour les chômeurs arrivant en fin de droits.

Pôle emploi appelle cependant les demandeurs d’emploi à “rester mobilisés, car de nouvelles offres d’emploi sont d’ores et déjà disponibles, notamment dans des secteurs fortement en tension en raison de la crise sanitaire” comme l’agriculture (1), l’agroalimentaire ou la fabrication de masques. Les conseillers entreprises de Pôle emploi restent ainsi joignables au 39 95 pour les recruteurs ayant des besoins de personnel.

(1) Faute de saisonniers locaux ou étrangers confinés ou effrayés par l’épidémie de coronavirus, le secteur agricole et le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume viennent de lancer un appel afin de pourvoir “70 et 80 000 emplois en contrats courts” en mars, avril et mai.

 

Pas d’arrêt de travail pour garder ses enfants

À noter que Pôle emploi rappelle que les demandeurs d’emploi ne peuvent pas, comme les salariés, bénéficier d’un arrêt de travail pour garder leurs enfants. “Les demandeurs d’emploi qui n’étaient pas en formation ne sont pas considérés par l’assurance maladie comme exerçant une activité professionnelle, et ne bénéficient donc pas de ce régime exceptionnel d’arrêt de travail”, indique ainsi Pôle emploi. L’organisme précise toutefois que les stagiaires de la formation professionnelle peuvent y faire appel.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème