Conseil en recherche d'emploi Entretien

Comment conclure l’échange à la fin d’un entretien d’embauche

, par Marie Roques

Si la littérature ne manque pas pour bien aborder un entretien d’embauche, les conseils pour bien le conclure restent plus rares. Rebondir vous livre les clés pour marquer l’esprit du recruteur jusqu’à la dernière seconde.

Les candidats peuvent avoir tendance à l’oublier voyant arriver le soulagement de la fin de l’entretien. Pourtant, la conclusion de ce type de rendez-vous est tout à fait primordiale. Il ne faut en aucun cas le négliger.

Le premier conseil est de poser toutes les questions que vous n’avez pas pu poser au cours de la discussion, selon Jérôme Feys, directeur de Jobsense, spécialisé dans les offres d’emploi ayant un impact positif sur la société. « Parmi les questions qu’il faut impérativement avoir évoqué, figurent les détails sur le poste, l’entreprise, le département, l’équipe ou encore les évolutions possibles au sein du poste », détaille-t-il.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez en fin d’entretien demander à quoi ressemble une journée de travail type, des exemples précis de projets sur lesquels l’équipe travaille actuellement. Il est aussi conseillé de ne pas sortir de l’entretien sans avoir interrogé votre interlocuteur sur ses attentes, les éléments prioritaires à réaliser dans les trois premiers mois. « Questionnez-le aussi sur les défis que l’entreprise aura à relever, ses méthodes de travail ou encore l’environnement de travail », ajoute Jérôme Feys.

 

LIRE AUSSIComment montrer sa motivation en entretien

 

Sortir de la conversation informelle

Avant de vous rendre à l’entretien, préparez une série de questions que vous pourrez poser en fin de rendez-vous, cela ne fera que renforcer la démonstration de votre intérêt pour l’entreprise et le poste. « Je conseille aussi de préparer une question pour se démarquer et marquer l’esprit du recruteur, expose Jérôme Feys. Vous pouvez, par exemple, lui demander quel a été le moment qui l’a le plus marqué jusqu’à présent au sein de l’entreprise ». Une question qui peut sembler innocente mais qui va permettre d’en savoir plus sur l’entreprise et d’aller plus loin que le descriptif du poste ou l’environnement de travail.

Cet aspect permet aussi d’introduire une conversation plus informelle. « Evoquer le meilleur moment vécu dans l’entreprise va faire naître chez le recruteur un sentiment positif qu’il va associer à votre candidature », estime Jérôme Feys. Au niveau de l’attitude, il est tout simplement conseillé de sortir de la pièce aussi poliment que vous y être entré avec toutes les formules habituelles. Le fait de ne plus serrer la main en cette période de crise sanitaire peut vous déstabiliser, mais il est nécessaire de saluer votre interlocuteur de manière appuyée.

 

 

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème