Conseil en recherche d'emploi Formation professionnelle

60 % des Français sont prêts à se former pendant leurs congés

, par Marie Roques

Selon un baromètre réalisé par l’Ecole française et l’Institut BVA, la crise pousse les salariés à “chercher des passerelles pour rebondir et se préparer au monde de demain”.

 

La situation pandémique que nous traversons actuellement a rebattu les cartes dans de nombreux domaines. Dans ce contexte, la formation tient une place importante. Ainsi, l’Ecole française, spécialiste de la formation pour adultes affirme voir connu une augmentation de 500 % des demandes d’inscription à ses formations certifiantes en ligne durant le confinement.
Dans ce contexte, la structure a mené un sondage en partenariat avec BVA qui met en lumière les difficultés qu’éprouvent les Français pour trouver, dans leur entreprise, des formations pouvant répondre de manière concrète à leurs besoins en matière de développement de compétences.
Ainsi, près de 60 % des actifs considèrent que les formations proposées par leur employeur ne sont pas suffisantes pour assurer leur évolution professionnelle et non adaptées à leurs projets.

 

A lire aussi : Tout savoir sur le CPF et les droits à la formation

 

Changer de domaine d’activité

On apprend également que plus de la moitié des salariés interrogés estiment que leur entreprise ne dispose pas de parcours de formation adéquats en interne pour répondre à leurs projets professionnels, éloignés de leur activité de départ. Plus loin, 60 % des actifs seraient prêts à demander des congés à leurs employeurs pour suivre une formation sans rapport avec leur métier. Pour autant, un employé sur deux estime avoir des réticences à demander à leurs employeurs de financer une formation sans rapport avec leur métier.

“Les formations offrent de nombreux avantages. Il s’agit de rendre son CV plus attractif, et d’être à jour des nouvelles pratiques de son secteur d’activité, commente Thibault Viguier, co-fondateur de L’Ecole Française . Les certifications concourent également à la confiance en soi, en particulier pendant les entretiens. Elles apparaissent comme un solide argument, par rapport à l’acquisition d’une compétence particulière.”

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème