Les entreprises qui recrutent materiaux-construction

L’industrie des matériaux de construction va recruter 1 400 personnes en 2021

, par Fabien Soyez

L’Unicem estime dans une étude que les entreprises de l’industrie des matériaux de construction auront besoin de recruter 1 400 collaborateurs chaque année, pendant 20 ans. Elles devraient aussi former 2 500 alternants.

L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction vient de publier, avec les Opco et le GIE réseau des CERC filière construction, un tableau de bord sur l’emploi, la formation et l’activité de ce secteur. Selon cette étude, “les défis environnementaux couplés aux enjeux de la construction de demain font de l’industrie des matériaux de construction l’un des plus dynamiques en termes d’évolution de carrière, de pérennité de l’emploi et d’innovation.”

Mais pour autant, les entreprises de ce domaine peinent à recruter le personnel qualifié “nécessaire au bon développement de leur activité et des territoires”, indique l’Unicem.

 

Une très grande variété de métiers

Du niveau CAP au diplôme d’ingénieur, de l’extraction des roches et minéraux jusqu’à leur transformation et leur mise en œuvre, l’industrie des matériaux de construction propose “un large éventail de métiers aux savoir-faire diversifiés et offre de nombreuses opportunités professionnelles”, observe le GIE réseau des CERC filière construction.

Selon l’Unicem, les entreprises de la filière carrières et matériaux auront besoin de recruter 1 400 collaborateurs chaque année, “et ce pendant 20 ans”. Parmi les métiers accessibles, on retrouve d’abord ceux de l’exploitation de carrières pour l’extraction de matière première, et ceux des unités de production de béton prêt à l’emploi (BPE) : conducteurs d’engins, chef de carrières, conducteurs de camions toupies, pilotes d’installation automatisée. Pour les métiers de la pierre, sont recherchés des tailleurs de pierre, des marbriers du bâtiment et décoration, des spécialistes de l’usinage ou de la découpe.

Enfin, le secteur recrute sur des métiers “transverses”, tels que des techniciens de laboratoire, des comptables, des RH, des commerciaux et des animateurs santé / sécurité.

 

LIRE AUSSICovid-19 : “Les entreprises auront à nouveau besoin de main-d’œuvre dès la reprise de l’activité”

 

Un secteur qui concentre 73 500 emplois

Selon l’Unicem, l’industrie de matériaux de construction représentait, en 2019, quelque 2 888 entreprises, réparties sur 5 861 sites. Leur production, essentiellement destinée au bâtiment (46 %), concentre plus de 73 500 emplois, un chiffre “relativement stable sur ces 4 dernières années” (73 576 en 2019, contre 72 189 en 2015).

La majorité des salariés du secteur des matériaux travaille dans des métiers liés à la production (44 %), un quart dans des emplois administratifs et commerciaux, tandis que moins d’un cinquième occupe des fonctions techniques et d’encadrement. Les emplois de chauffeurs/conducteurs d’engins et de maintenance représentent respectivement 9 % et 5 % des emplois totaux.

“96 % des salariés de l’industrie des matériaux sont employés en CDI soit 8 points de plus que pour l’ensemble des industries. Le salaire brut médian annuel dépasse les 30 000 euros. Si le secteur reste encore très masculin, il attire cependant aussi des femmes. Elles représentent 17 % des salariés”, indique l’étude.

Enfin, l’industrie de matériaux de construction recrute et forme près de 2 500 stagiaires en alternance chaque année. Essentiellement pour les métiers de conducteurs et mécaniciens d’engins, ainsi que pour ceux de la pierre et du marbre.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème