Les entreprises qui recrutent Patrick Jeantet, président directeur général de SNCF Réseau, et Georges Ichkanian,  directeur général adjoint et DRH de SNCF Réseau.

Crédit : Camille Boulate

Patrick Jeantet, président directeur général de SNCF Réseau, et Georges Ichkanian, directeur général adjoint et DRH de SNCF Réseau. Crédit : Camille Boulate

SNCF Réseau : 2 800 recrutements prévus en 2018

, par Camille Boulate

L’entité de la SNCF dédiée à la gestion, l’exploitation et le développement du réseau ferré français lance une nouvelle campagne de recrutement ce lundi 25 septembre. L’objectif de SNCF Réseau : embaucher 2 800 personnes.

 

Aiguilleur du rail, technicien de la voie, technicien de signalisation ou encore responsable en poste d’aiguillage… voici quelques uns des métiers pour lesquels SNCF Réseau recrute en masse. Au total, ce sont 2 800 postes qui sont à pourvoir au sein de l’entité de la SNCF dédiée à la gestion, l’exploitation et le développement du réseau ferré français. “Depuis 2012, nous recrutons chaque année en moyenne 2 700 personnes”, a assuré Georges Ichkanian, directeur général adjoint et DRH de SNCF Réseau, lors d’une conférence de presse ce mercredi 20 septembre. “Nous avons prévu un investissement de 5,2 milliards d’euros cette année sur l’ensemble du réseau. Soit environ 1 600 chantiers. Il est donc nécessaire de recruter”, ajoute Patrick Jeantet, président directeur général de SNCF Réseau.

 

Rigueur, autonomie et travail en équipe

 

Sur la totalité des recrutements, 2 000 concernent des profils non cadres venant de filières technologiques (CAP, BEP, bac à bac +3) et 800 des cadres issus d’école d’ingénieur ou de filières scientifiques (bac +5). Georges Ichkanian précise toutefois que certaines compétences sont attendues par SNCF Réseau pour pouvoir être recruté. “Il y a une composante digitale très importante car l’ensemble de nos métiers sont en mutation, précise-t-il. Ensuite, il faut surtout que le candidat soit rigoureux, autonome, ait la capacité à faire face aux aléas mais aussi à travailler en équipe.”

 

Des besoins partout en France

Si l’entreprise propose des postes à pourvoir partout en France, certaines régions sont davantage en recherche. L’Île-de-France reste très importante en matière de recrutements, avec 1082 embauches effectuées en 2 016, sur les 3 086 recrutements”, souligne Georges Ichkanian. Viennent ensuite les régions Auvergne-Rhône-Alpes puis le Grand Est. Malgré les nombreux besoins en main-d’œuvre, SNCF Réseau peine bien souvent à recruter. “Aujourd’hui trouver des personnes rigoureuses et mâtures c’est parfois compliqué. Notamment en Île-de-France, où nous avons des besoins importants, précise Patrick Jeantet. Car l’ensemble des travaux s’effectuent sur le terrain et surtout la nuit. Malgré le taux de chômage élevé, tout le monde n’est pas prêt à le faire.”

 

Multiplier les manières de recruter

Pour parvenir à séduire les candidats, SNCF Réseau mise sur de nouvelles façons de recruter. Par exemple, chaque année, l’entreprise met en place un Job Dating Day où les candidats rencontrent différentes personnes du groupe et passent divers tests. À l’issue de la journée, si le profil correspond, le candidat se voit proposer un contrat de travail. “Et depuis peu, nous testons les recrutements par simulation en partenariat avec Pôle emploi qui nous sélectionne des candidats, détaille Georges Ichkanian. Ensuite, nous les rencontrons sans connaître leur diplôme et leur parcours. Nous les mettons dans une situation observable et en fonction des caractéristiques du candidats et du poste, si tout coïncide, nous déclenchons un entretien”, précise le DRH de SNCF Réseau. Par ailleurs, dès lundi 25 septembre, le groupe lance une nouvelle campagne de de recrutement appelée Place à l’avenir. Jusque fin octobre, outre les affichages, les candidats intéressés pourront postuler directement sur le site Internet dédié, sncf.com/placealavenir, en fonctionnement dès lundi 25 septembre.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème