Marché de l'emploi reforme-bac

“La réforme du bac n’aura pas d’impact direct sur l’employabilité”

, par Marie Roques

Le futur Bac, qui entrera en vigueur en 2021, changera de visage pour laisser une place au contrôle continu. Un bouleversement qui ne devrait pourtant pas avoir d’impact sur l’accès des jeunes au marché de l’emploi, selon Pascal Charpentier, proviseur du lycée du Parc à Lyon et Secrétaire national des personnels de direction de l’Éducation nationale (SNPDEN).

 

Quelles sont les grandes lignes de la réforme ?

En premier lieu, nous assistons à une simplification des épreuves avec la prise en compte du contrôle continu, ce qui revalorise le travail au quotidien. Il faut savoir que le bac n’avait pas été réformé depuis des années, il s’était plutôt complexifié. L’objectif aujourd’hui est de réduire le nombre d’épreuves (4 épreuves en terminale et des épreuves ponctuelles en première et terminale). On construit un projet sur deux ans avec un passeport plutôt pensé pour entrer dans les études supérieures.

 

Peut-on dire que cette nouvelle mouture pourra améliorer l’accès des jeunes au marché du travail ?

Je pense que la réforme n’aura pas d’impact sur l’employabilité directe. Elle a été pensée pour préparer les lycéens le mieux possible à poursuivre leurs études post-bac. Elle nous permettra de construire des parcours au fur et à mesure avec les jeunes, qui peuvent changer d’idée et de projet.
La réforme implique également la disparition des filières générales à compter de 2019. Si j’ai du mal à imaginer que cette réforme va changer les choses en matière d’employabilité, je pense néanmoins que c’est une bonne chose. On se recentre sur l’élève, ses affinités et ses compétences.

 

Quel est le calendrier ?

Aujourd’hui, il y a tout à mettre en œuvre. La réforme sera effective à compter de la rentrée 2020 donc pour le bac 2021. Elle va alléger le poids du diplôme qui restera une clé de voûte de notre système éducatif et gardera toute sa valeur.Cela va bouleverser le paysage éducatif, mais il en ressortira du positif.

 
 

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires