Marché de l'emploi pole emploi

Chômage : ce qui change au 1er novembre pour les demandeurs d’emploi

, par Julie Tadduni

Le 1er octobre se met progressivement en place la nouvelle convention d’assurance chômage pour les trois années à venir. Les changement pour les allocataires s’appliquent à partir de novembre.Voici les principales modifications qu’elle contient.

Une nouvelle convention d’assurance chômage a été signée au mois d’avril. Elle a été conclue pour durer du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2020. Côté demandeurs d’emploi, les effets se feront sentir dès le 1er novembre. Âge d’indemnisation des seniors, condition d’affiliation, modifications du différé d’indemnisation… Quels sont les changements majeurs à noter ?

 

Des nouvelles conditions d’affiliation

Le mode de calcul change puisqu’il se fonde désormais sur le décompte des jours travaillés par semaine civile, soit 5 jours quand le contrat couvre au moins 1 semaine, ou le nombre exact de jours du contrat quand il est inférieur à 1 semaine (avec un maximum de 5). Seuls les jours travaillés comptent, quelle que soit la durée du contrat de travail. Une façon d’éliminer week-end et jours fériés, et de ne pas favoriser les contrats courts au détriment des contrats longs. Une personne ayant travaillé 20 semaines avec un seul contrat bénéficiait d’une indemnité journalière plus faible qu’une personne ayant gagné la même somme mais avec 20 contrats de 5 jours. De ce fait, l’accès à l’indemnisation est possible dans tous les cas dès 610 heures ou 88 jours (au lieu de 122 actuellement) travaillés, soit 4 mois. Les spécificités pour les intérimaires sont supprimées, de sorte que tout salarié bénéficie des mêmes conditions d’accès, quelle que soit la nature de son contrat de travail.

 

Calcul du différé d’indemnisation

Lorsque vous vous inscrivez comme demandeur d’emploi, un délai de carence de 7 jours est nécessaire avant que Pôle emploi ne commence à vous verser l’ARE (Allocation de retour à l’emploi). Toutefois deux facteurs peuvent repousser encore ce délai : le différé congés payés et le différé spécifique.
Lors de la rupture du contrat de travail, si votre employeur vous a indemnisé plus que ce qui est prévu par loi, le différé spécifique sera désormais de 150 jours maximum, au lieu de 180 actuellement. Pour les salariés licenciés économiques, il reste de 75 jours au plus.

 

Durcissement des règles pour les seniors

Actuellement, les personnes de plus de 50 ans ayant suffisamment cotisé ont le droit à 36 mois d’indemnisation, soit un an de plus que les autres demandeurs d’emploi. Il faudra désormais attendre 55 ans pour bénéficier des mêmes conditions. Dès 53 ans, la durée d’indemnisation pourra atteindre 30 mois maximum. Enfin, les personnes entre 50 et 55 ans bénéficient de 500 heures de formation créditées sur leur Compte personnel de formation (CPF) pour faire face aux difficultés d’accès à l’emploi et à la formation. De plus, les demandeurs d’emploi âgés de 53 et 54 ans pourront, dans certains cas, prolonger leur indemnisation jusqu’à six mois s’ils suivent une formation.

 

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Rebondir


Sur le même thème


Vos réactions (8)

  1. Nicole, le

    Bonjour, cela fait 10 ans que je suis demandeur d’emploi et que je travaille en contrat précaire (CDD). J’ai 61 ans. Je dois encore travailler pour assurer mes charges plusieurs années mais les seniors qui veulent encore être actifs ont le plus grand mal à trouver un emploi. Il est grand temps d’arrêter le jeunisme et de se pencher sur cette classe qui n’est pas aussi riche que l’on veut bien le prétendre.

  2. Renaud HOFFMANN, le

    Je suis senior (61ans).
    Je me suis rendu à pôle emploi suite à un licenciement et j’ai demandé une formation mise à jour informatique pour trouver un emploi.
    On m’a répondu qu ‘il n’était pas question de former les senior car ce n’est pas rentable mais plutôt des jeunes avec des formations les plus courtes possibles.

  3. Swisto, le

    La formation est un bel outil pour améliorer les statistique mais aussi à financer les syndicats et cela personne n’en parle. Les principaux bénéficiaires des sommes considérables dédiées aux formations, ne sont pas les formés, mais bien les organismes de formation et les organisations syndicales qui récoltent une manne servant au financement de leur train de vie. Arrêtons ce financement et vous les verrez monter au credo ! Là sont les économies, Messieurs du gouvernement ! il n’y a qu’à se pencher et ramasser plutôt que de serrez le cou aux contribuables.

  4. Bruno, le

    Avec les ordonnances Macron et la possibilité de licencier à plus faible coût, le chômage des plus de 50 ans va sans doute fortement augmenter, et devinez quoi? l’indemnisation maxi du chômage passe de 36 mois à 24 mois direct, pour les quinquagénaires… merci pour ce beau cadeau sachant qu’il est très dur de retrouver un emploi après 50ans.. Quant aux formations pipeau pour faire croire qu’on donne une chance au chômeur, elles n’ont aucune obligation de résultats et dans les faits, ne servent pas à grand chose. A part changer la case « chômeur » en case « en formation ».

  5. Mobilité : 69 % de Français prêts à changer d’emploi pour suivre leur conjoint – Rebondir, le

    […] près d’un sur cinq (19 %) se déclare prêt à affronter le chômage. Dans une moindre mesure, 12 % d’entre eux seraient capables de voir baisser leur rémunération […]

  6. Isabelle, le

    je vous invite à ne pas confondre formation et prestation ! Si on apprend à utiliser le site pôle-emploi c’est que beaucoup ne savent pas le faire et tout ce qu’on peut y trouver ! Et pour mettre en relation des demandeurs d’emploi avec des entreprises, il faut que ces dernières déposent leurs offres sans chercher des moutons à cinq pattes et que les demandeurs d’emploi réalisent que le marché de l’emploi a changé et qu’il faut répondre aux convocations, aux appels de pôle emploi pour avoir une chance d’obtenir une proposition d’emploi !!!

  7. martin, le

    En France le racisme de l’âge commence à partir de

    40 ans,après c’est une galère pas possible ,formation

    débile pour apprendre à se servir du site pôle emploi

    (comment trouver un emploi ou création de CV)

  8. brigitte, le

    Avant de durcir que pole emploi fasse son travail et aider véritablement à trouver un emploi aux chomeurs avoir un réel contact avec l’employeur ! pole emploi a un mauvais jugement des candidats de leurs profils il essaie de justifier son salaire point ! et de ne pas proposer des formations bidons qui n’amènent à rien !!!
    Formation en entreprise à la demande des employeurs avec une embauche derrière !!

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires