Les entreprises qui recrutent shutterstock_594429560

Campagne de recrutement : une nouvelle vie dans la Manche ?

, par Mathilde Seifert

Le département de la Manche, à travers son agence d’attractivité Lattitude Manche, se mobilise via une nouvelle campagne axée sur la promotion du cadre de vie et des opportunités de carrière. Situation sanitaire oblige, les évènements se dérouleront virtuellement du 16 octobre au 8 décembre.

Après le succès de la première édition en 2019, Lattitude Manche réitère son opération “Ma nouvelle vie dans la Manche” visant à valoriser le département mais également les opportunités d’emploi ainsi que les entreprises locales. Au total, ce sont 350 entreprises qui ont rejoint la démarche. Tourisme, agro-alimentaire, artisanat, mais également industrie, une multitude de secteurs sont impliqués.

Contrairement à la première édition, cette année le salon se déroulera entièrement en ligne. En effet, l’édition 2020 s’adapte à la situation sanitaire et économique actuelle. Ce plan vise à palier une probable augmentation du chômage, des besoins de recrutement différents ou spécifiques mais également les envies de citadins voulant quitter les grandes villes. Le concept repose sur le fait de faire se rencontrer virtuellement entreprises et candidats.

À lire aussi : Comment bien analyser son CV

Plusieurs dates de rencontres

Ce sont cinq dates de rendez-vous qui ont été mises en place du 16 octobre au 8 décembre avec trois dates au mois de novembre, les 3, 17 et 24. Les objectifs de ces divers évènements sont, dans un premier temps, de donner envie à de nouveaux talents de venir travailler dans la Manche, et d’amorcer le retour dans le département de Manchois expatriés. Dans un second temps, le but est de valoriser le territoire, la dynamique économique, les entreprises et leurs opportunités d’emploi. Ces évènements ciblent prioritairement les étudiants, jeunes diplômés, les candidats qualifiés sensibles à la mobilité mais également les Manchois(es) qui vivent dans les bassins ciblés et susceptibles de revenir vivre dans leur territoire d’origine. Les prescripteurs de l’emploi et les cabinets de recrutement sont, eux également, concernés.

Pour s’inscrire, ici

Avatar

Mathilde Seifert


Sur le même thème