Les entreprises qui recrutent shutterstock_667031788

Hermès lance la construction d’une maroquinerie pour accueillir de nouveaux collaborateurs

, par Mathilde Seifert

Afin de répondre à des demandes croissantes, le groupe de luxe français Hermès, a annoncé le lancement de la construction d’une maroquinerie. Cette nouvelle manufacture s’inscrit dans la démarche de la maison d’augmenter ses capacités de production et impliquera une vaste session de recrutement.

Destinée à la fabrication de sacs et d’objets de maroquinerie, ce vingtième site maroquinier ouvrira ses portes à l’horizon 2022 à Louvriers en Normandie, région ayant déjà accueilli un site en 2017. “La proximité des deux manufactures favorisera la transition entre artisans de la culture du métier de sellier-maroquinier et l’apprentissage des savoir-faire uniques d’Hermès nécessaires à la fabrication des sacs et objets de maroquinerie”, détaille la maison dans un communiqué. Cette création débouchera sur l’embauche à terme d’environ 250 nouveaux artisans. En parallèle, le site compte accueillir un atelier de sellerie et de briderie. Ce dernier complétera l’activité du domaine équitation située jusqu’alors au siège historique à Paris, rue Saint-Honoré. Au total, ce sont une quinzaine de métiers qui composent la créativité de la maison. La marque emploie plus de 14 000 collaborateurs dans le monde.

À lire aussi : L’Armée de terre lance sa campagne de recrutement pour trouver 16 000 nouveaux soldats

L’école du cuir

Gants, sacs ou encore selles, il est tout à fait possible de postuler à un poste d’artisan chez Hermès sans avoir jamais fabriqué ce type d’objets. En parallèle de la campagne de recrutement et pour répondre à une demande croissante, la maison a ouvert depuis 2011 sa propre école de formation spécialisée dans le cuir. Avec un recrutement annuel de plus de 200 artisans pour son pôle cuir, Hermès s’est ouvert à tous les horizons professionnels. Il s’agit de former des candidats qui, dans neuf cas sur dix, n’ont jamais suivi de formation dans la maroquinerie. Quel que soit le niveau au moment du recrutement, les artisans passent par une phase de 9 mois de formation. Cette dernière se déroule les six premiers mois entre l’atelier de formation et un lycée partenaire puis en atelier de production sous “marrainage” durant les trois mois restants.

Avatar

Mathilde Seifert


Sur le même thème