Reconversion & Formation difficultés-transports-rebondir

Les difficultés de transport restent un frein à l’emploi des jeunes

, par Marie Roques

Selon une étude menée par la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA), un quart des jeunes a renoncé à un emploi en 2016 en raison de difficultés de transports.

Lorsque l’on recherche un emploi, il est nécessaire de pouvoir être mobile et se déplacer à la fois rapidement et facilement. Un élément essentiel qui handicape pourtant bon nombre de jeunes n’ayant, par exemple, pas le permis de conduire et/ou vivant dans des zones isolées.

 

Restriction

Dans cette perspective, la seconde édition du baromètre sur la jeunesse, réalisée par la DJEPVA, informe qu’un quart des jeunes a renoncé à un emploi et 21 % à une formation en 2016 en raison de difficultés de transport. Plus de la moitié a dû restreindre sa vie sociale et ses activités de loisirs faute de moyens de transports adaptés. Ces derniers éléments étant tout aussi importants dans le cadre d’une recherche d’emploi.

 

Tous concernés

L’étude révèle également que le renoncement à un emploi en raison de difficultés liées à leurs déplacements concerne en premier lieu des personnes diplômées du Brevet des collèges ou sans diplôme, des étudiants ou élève qui travaillent y compris en alternance, des personnes aux chômage ou sans activité, en recherche d’emploi.

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème