Les entreprises qui recrutent recrutement

Recrutements : Malgré la crise, quels métiers s’arracheront en 2021 ?

, par Fabien Soyez

Si l’on se fie aux offres d’emploi et à plusieurs études, il est possible de faire une liste des métiers qui permettront aux candidats d’être embauchés immédiatement en 2021. Et ce malgré la crise du Covid-19.

La crise du Covid-19 a eu un impact très important sur l’emploi. Mais en 2021, certains secteurs continueront de recruter. Si l’on croise les annonces des sites de recrutement Glassdoor, Randstad et RegionsJob, et si l’on se base sur les campagnes de recrutement annoncées, il est possible de dresser la liste des métiers qui recruteront en 2021. Tant en CDD, qu’en CDI ou qu’en intérim.

 

Infirmières et aide soignantes : la santé a besoin de forces vives

En avril 2020, Glassdoor listait les 15 métiers qui recrutaient pendant le premier confinement. Dix mois plus tard, nombre d’entre eux restent pourvoyeurs d’emploi. Les premières professions en vogue sont sans surprise celles de la santé.

Avant même la pandémie, face au vieillissement de la population, des experts de la Dares prévoyaient un recrutement massif d’infirmières et d’aide soignantes d’ici 2022. Dans un rapport de 2015, ils prédisaient “des recrutements garantis” pour les professionnels de santé. Pour une bonne raison : dans les hôpitaux et les maisons de retraite, il en manquait déjà cruellement.

Avec la crise sanitaire, la santé aura d’autant plus besoin de forces vives. La fonction d’infirmière est la plus recherchée. On dénombre pas moins de 3408 annonces publiées la semaine dernière sur Glassdoor, ainsi que 1975 sur Randstad et 1344 sur RegionsJob.

Le métier d’aide-soignante est également très prisé, avec 3 377 offres publiées fin décembre sur Glassdoor, ainsi que 1718 sur RegionsJob. Une profession qu’il est possible d’exercer en hôpital public, en clinique privée, en maison de retraite, ou même au domicile des patients.

À noter que le seul métier censé ne pas se développer en 2021, selon la Dares, devait être celui de médecin. Puisque le nombre d’étudiants reste limité par un numerus clausus. Toutefois, lorsque l’on se penche sur les annonces publiées sur RegionsJob, Glassdoor et Randstad, l’on observe que les généralistes, les urgentistes et les anesthésistes-réanimateurs sont en fait très recherchés. Entre 1000 et 5000 postes sont actuellement à pourvoir. Sans doute l’impact du Covid-19.

 

Préparateurs de commande, livreurs, caristes : la logistique recrute

Le Covid a essentiellement impacté les secteurs d’activité de l’aéronautique, de l’hôtellerie-restauration et du tourisme. Mais en parallèle, d’autres ont connu une véritable explosion des demandes. C’est le cas de la logistique, avec de nombreux postes à pourvoir en 2021, en intérim, CDD et CDI. Notamment dans les entrepôts français d’Amazon et de Lidl, qui investissent depuis le début de la crise. Une crise favorable au e-commerce et à la grande distribution. Des entreprises spécialisées, comme DHL, UPS et XPO Logistics recruteront aussi de nombreux intérimaires.

Métiers concernés : préparateurs de commande, chauffeurs-livreurs, responsables d’entrepôt, magasiniers, caristes.

 

LIRE AUSSITransport et logistique : un secteur dynamique, accessible à tous

 

Services aux entreprises : les comptables en première ligne

Selon les anciennes projections de la Dares, les principaux métiers censés recruter en 2021 étaient ceux des services aux entreprises. Notamment les cadres commerciaux, administratifs et financiers, de niveau bac+5. Ainsi que les “techniciens” de ces services, de niveau bac+2 à orientation commerciale, finance ou gestion.

En cette période de crise, les services aux entreprises recrutent effectivement en masse. Pour des postes de consultants financiers, d’ingénieurs conseil, de commerciaux, mais aussi et surtout, de comptables. Sur les plateformes de recrutement, on compte entre 2 000 et 4 000 offres pour ce métier. Presque deux fois plus qu’en temps normal.

Piliers des entreprises, les comptables sont ainsi activement recherchés, dans le cadre de plans de réorganisation et de restructuration. La situation de crise actuelle accentuant notamment les besoins de se plonger davantage dans les livres de compte et la gestion de la trésorerie.

Les entreprises, de tous secteurs, recherchent pour 2021 des comptables en CDD et en CDI. De niveau Bac+2/3 / BTS comptabilité, ou détenant un DUT en gestion.

 

BTP / Industrie : les chantiers et la maintenance en plein boom

Selon la FFB, le BTP a enregistré une perte d’activité de 15 % en volume en 2020, avec une baisse du nombre d’offres d’emploi de 25 %. De son côté, l’industrie devrait perdre entre 187 000 et 430 000 emplois directs ces deux prochaines années, selon une étude de PwC pour l’UIMM.

Mais les deux secteurs, concentrés sur des projets de long terme, continueront malgré tout de recruter en 2021. Principalement dans des métiers en tension. Les postes concernés sont ceux d’ouvriers qualifiés, de techniciens du bâtiment et des travaux publics, de chaudronniers, de menuisiers, de maçons, de chefs de chantier, d’électro-techniciens et de plaquistes.

Sur les plateformes de recrutement, les offres d’emploi actuelles sont surtout nombreuses pour les maçons, les électriciens du bâtiment, les ouvriers qualifiés, les menuisiers, les ingénieurs en travaux publics et les chefs de chantier. Mais l’on peut y trouver aussi des annonces pour des postes de manœuvres, de plaquistes, de chaudronniers et de conducteurs d’engins de chantier.

Un métier en tension et très demandé également, c’est celui de technicien de maintenance. L’industrie repart depuis la fin du premier confinement, et a besoin de ces experts, seuls capables de s’occuper du bon fonctionnement des machines. Les entreprises en recrutent ainsi partout en France, sur tous les secteurs. Depuis juin, plus de 12 000 offres sont parues sur RegionsJob.

 

LIRE AUSSI : Quels métiers peinent le plus à recruter ?

 

Services à la personne : des métiers du soin très demandeurs

Également en tension, dans une période de vieillissement de la population, les métiers du soin ne connaissent pas la crise. Aides à domicile, aides ménagères, auxiliaires de vie, livreurs de repas et auxiliaires de puériculture figurent parmi les métiers les plus recherchés actuellement. Avec 1 500 offres en moyenne publiées la semaine dernière sur Glassdoor et Randstad.

Le secteur des services à la personne se porte bien, malgré la crise sanitaire. Il recherche de nombreuses personnes pour intervenir auprès de personnes âgées ou handicapées, notamment dans la réalisation des courses, du ménage, des repas ou de la toilette.

 

LIRE AUSSILes services à la personne recrutent !

 

Pas de crise pour les informaticiens et les télé-opérateurs

Qu’il s’agisse des métiers de l’informatique ou du e-commerce, le numérique traverse la crise sans égratignures. Au contraire, avec le télétravail et le boom de la vente en ligne, les entreprises recruteront toujours plus dans ce domaine.

Les enseignes qui disposent de plateformes de e-commerce recherchent des télé-opérateurs ou des télé-vendeurs, ainsi que des conseillers support client. Les entreprises de tous secteurs, et même l’État, sont aussi en quête de développeurs et d’experts en cybersécurité.

 

Commerce, grande distribution : les vendeurs font de la résistance

Même s’il est fortement chamboulé par les confinements / déconfinements successifs, le commerce reste pourvoyeur d’emplois. Il continue ainsi de recruter des commerciaux, des magasiniers, des hôtesses de caisse, ou encore des assistants commerciaux.

Sur Randstad, Glassdoor et RegionsJob, des milliers d’offres sont d’ores et déjà à pourvoir. Principalement pour les métiers de vendeurs, d’hôtesses de caisse et de chefs de rayon. Dans le commerce, comme dans la grande distribution. En CDD et en CDI.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème